Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1125443
ENGIN 
268 
de Fechelle G, qui reposaitsur une traverse K, s'elevait en G'. On tirait 
alors sur le fil L et l'on abattait le double crochet de fer, roulant au som- 
met de Fechelle, sur les merlons du rempart a escalader, de faeon a fixer 
l'engin (voy. le detail R). Les hommes qui etaient charges d'appuyer sur 
le treuil G s'avancaient a mesure que le pied de l'echelle se rapprochait 
du point B'. Ces sortes d'echelles etaient assez larges pour que trois 
hommes pussent monter de fronta l'assaut. Solidement amarrees a leur 
pied, maintenues vers le milieu par les deux etais a pivot, accrochees a 
leur sommet aux parapets, il fallait des moyens puissants pour deranger 
ces echelles. D'ailleurs, pendant cette manoeuvre et pendant l'assaut, les 
assiegezmts couvraient les remparts d'une nuee de projectiles, et l'on 
avait le soin d'entourer l'engin de grands manteletvs de claies. On se 
servait aussi d'echelles qui se montaient par pieces, qui s'emboutis- 
saient, et pouvaient ainsi etre apportees facilement au pied des rem- 
parts pour etre dressees en peu de temps. Les ouwfrages des xve et 
XVIB siecles sur l'art militaire sont remplis de modeles d'engins de guerre 
et notamment de diverses inventions d'echelles qu'il serait impossible 
de mettre en pratique ; aussi n'en parlerons-nous pas ici, d'autant 
que dans les sieges ou les echelades sont employees, comme sous 
Charles V, par exemple, et pendant la guerre de Pindependance, les ar- 
mecs assiegeantes ne paraissent s'etre servies que d'echelles ordinaires 
pour escalader les remparts. La question, alors comme aujourd'hui, 
etait d'apporter un assez grand nombre (Pechelles, et assez prompte- 
ment pour deconcerter les defenseurs et leur oter la possibilite de les 
renverser toutes a la fois. 
Engins däfensifs.  Les seuls engins defensifs employes pendant le 
moyen age sont les mantelets. Les Romains s'en servaient toujours 
 
Mi 
dans les sieges et les formaient de claies posees en demi-cercle et mon- 
tees sur trois roues (üg. 34), ou encore de panneaux assembles äangle 
droit, egalement montes sur trois roues (fig. 35). Pendant le moyen 
üge, on conserva ces usages, qui sfetaient perpetues dans les armäes.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.