Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1125429
ENGIN 
266 
figure, les madriers et peaux fraiches qui couvraient la charpente, afin 
de laisser voir celle-ci ; mais nous avons donne, dans l'article ARCHITEC- 
TURE MILITAIRE, fig. 16, un de ces beffrois garni au moment d'un assaut. 
Vers le milieu du xve siecle, on placa de petites pigces d'artillerie 
au sommet de ces beffrois et sur lc plancher inferieur, pour battre le 
pied des murs et couvrir les chemins de ronde de mitraille  
Parmi les engins luropres a donner l'assaut, il ne faut pas negliger 
les äcltelles, qui etaiexit frequemmenl, emplfrvees et disposees souvent 
(l'une fagon ingenieuse. Galbert, dans sa Vie de Charles le Bon, parle 
d'une certaine echelle faite pour escalader les murs du chäteau de 
Bruges, laquelle etait. tries-large, protegee par de hautes palissades a sa 
base et Inunie a son sommet d'une seconde echelle plus etroite devant 
s'abattre en dedans des murs. Les palis garantissaienl les assaillants 
qui se prepziraient a montera l'assaut; Pechelle se (lressait a l'aide 
d'un mecanisme, et, une fois dressee, la seconde s'abattail.. 
Un lit, dans le roman d'0gier FAI-dennois, ces vers : 
a Väs grans alnois (aulnes) en ces mares plantes; 
a Fuites-les tust et trancher et coper, 
a Caisnes et sans (ehenes et saules) ens cl fosse jeter, 
a Et la ramille (branchage) e quandon puet trover, 
a Tant que pussons dcssi as murshler; 
a Et puis ferais eskeles earpenter, 
a Sus grans roeles dessi as murs mener; 
a En dix parties et drechier et lever? 
Dix grans cskcles {ist li rois curpentcr, 
Sus les fosscis et conduire et mener, 
Puis les ont fait contre les murs lever : 
De front i pocnt vingt chevaliers monter 
Uechelle munie demis mobiles [iarait avoir ete, de toutes celles 
employees dans les assauts, la plus ingenieuse. La figure 33 en donne 
le profil en A. Tout le systeme etait pose sur un chässis a roues que 
l'on amenait pres du pied de la muraille a escalader. ll se composait 
de deux branches d'echelle BG, munies de roulettes B a la base, reu- 
uies par un boulon. Ces roulettes, faites comme des poulies, ainsi que 
l'indique le detail 0, s'engageaient sur les longrines DE du chässis; 
il deux boucles de fer maintenues a Fextremiteä du boulon s'atta- 
chaient deux cordages qui passaient dans les poulies de renvoi F et. 
venaient s'enrouler sur le treuil G. En appuyant sur ce lreuilau moyen 
des deux manivelles, on amenait les pieds B de Fechelle en B'. Alors 
les deux etais a pivot HI se relevaient en HP; (fest-a-dire que le triangle 
lVoy. Bobertus Valturius, De re wnilitari. 
' Vers 6124 et suiv. 
' Vers 6150 et suiv. 
Paris, 
1534. 
Figures 
de '1483.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.