Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122902
[ DALLAGE ]  '14  
raissent appartenir au commencement du X1116 siecle, representent les 
Arts liberaux, un zodiaque avec les travaux de Pannee l. Une troisieme 
serie nombreuse de petits carreaux de pierre renferme un nombre 
considerable d'animaux fantastiques et d'ornements d'un beau carac- 
tere, dont le dessin remonte a la fin du XIIÜ siecle ou au commence- 
ment du x111". M. E. Wallet? a essaye de reconstituer les compositions 
d'ensemble de ces dalles, et il les separe au moyen de bandes formees 
de petits carreaux de marbre noir. Nous ne pensons pas que cette 
restauration puisse etre admise, d'abord parce que dans les dallages 
graves dont nous possedons des ensembles encore existants, comme 
ceux de Saint-Nicaise de Reims, de Saint-Denis et de Canterbury, on 
ne trouve "rien qui justifie cette hypothese; puis, parce qu'en execu- 
tion le contraste de ces bandes pleines avec ces dessins delies produit 
le plus facheux effet, ainsi que nous avons ete a meme de le reconnaitre. 
Les bandes pleines, noires ou rouge sombre, se marient parfaitement 
avec les carrelages de terres cuites emaillees (voy. CARRELAGE) dont les 
tons sont vifs et brillants et qui sont de meme matiere que ces bandes; 
mais cette harmonie ne peut exister entre des pierres dont les fines 
gravures sont remplies de mastics colores et de carreaux de marbre 
noir dont l'aspect est toujours dur et froid. Les bandes de carreaux 
noirs detruisent absolument l'effet des gravures. A defaut d'un grand 
nombre de monuments existants, nous possedons les dessins de feu 
Percier sur Peglise abbatiale de Saint-Denis; ces dessins nous donnent 
une quantite de dallages composes de pierres gravees, et aucun de ces 
dallages ne presente de ces bordures ou encadrements de pierres de 
couleur; il est certain, au contraire, que les architectes ont voulu 
obtenir dans leurs dallages cette harmonie tranquille des tapis qui 
convient si bien a une surface horizontale faite pour marcher. Il est 
deplaisant de poser les pieds sur un pave dont les tons violents font 
croire a des saillies et des creux : les artistes des xue et XIIIÜ siecles 
avaient assez l'instinct des effets de coloration dans les editices, pour 
eviter ces defauts avec soin. 
Les dallages graves qui decoraient l'aire de plusieurs des chapelles 
absidales de Peglise abbatiale de Saint-Denis en France etaient fort 
beaux. Ils existent encore en partie, ont etc retablis a leur ancienne 
place, ou sont reproduits dans l'Album de feu Percier. 
Nous donnons ici (fig. 3) une portion du dallage de la chapelle 
Sainte-Osmane. La marche de l'autel, dont notre planche laisse voir 
une portion en A, represente les quatre Vertus, avec un encadrement 
d'ornements tres-delicats composes de qllatrefguilleg contenant (195 
animaux fantastiques. Autour de cette marche, relevee de 14 centi- 
metres au-dessus du pave de la chapelle, se developpent des sujets dans 
f Dans la cathädrale de Canterburyfon 
dalles du chwur, qui date du X111" siäcle. 
2 Planche VIII. 
voit 
OIICOFG 
ainsi 
zodiaque 
gravi?
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.