Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1124867
ENGIN 
210 
d'hui avec de la chaux, du sable fin ou de la poussiäre de pierre et 
du poil de vache. Quand ils ne sont pas exposes ä yhumidite et qufils 
s'attachent ä un bon fond, ces enduits durent longtemps; mais ils 
rfacquiizrent jamais de fermetä. Ils n'ont diantre avantage que de ne 
pas cofiter cher et (Tätre fort lägers. 
ENFER, s. m. Le sejour des damnes est represente habituellement 
dans les peintures et sculptures du moyen äge par une gueule mons- 
trueuse dans laquelle sengloutissent les reprouves. Dans l'office des 
morts, on lit cette priere : aLibera me, Domine, de morte wterna, de nzanu 
cr inferni, de ore leonis v, etc. Les artistes anciens ont traduit le texte a la 
lettre. Sur le linteau de la porte principale de la cathedrale d'Autun, 
qui date du x11" siecle, on voit en effet, dans le Jugement dernier, du 
cote des damnes, deux mains colossales qui s'emparent d'un ressuscite. 
Quant aux gueules indiquant Fentree de l'enfer, on les retrouve sur 
quantite de bas-reliefs et de peintures. L'idee de la classification des 
damnes dans l'enfer par genres de peines en raison des causes de la 
damnation est une idee dont on retrouve tres-anciennement la trace 
dans les monuments du moyen äge, et Dante n'a fait que donner a ces 
traditions une forme poetique, qui resume dans son (BLIVPG tout ce que 
les artistes occidentaux avaient peint ou sculpte sur les monuments 
religieux. En effet, dans des edifices des x16 et xne siecles, nous voyons 
l'avarice, la luxure, l'orgueil, la paresse, etc, subissant en enfer des 
peines proportionnees a ces vices. Les avares sont accables sous le faix 
de sacoches d'argent suspendues a leur cou; ceux qui se sont aban- 
donnes aux plaisirs des sens sont devores par des animaux immondes; 
les orgueilleux sont precipites a bas de chevaux lances au galop; des 
crapauds s'attachent aux levres des calomniateurs, etc. (Voy. JUGEMENT 
DERNIER, Viens.) 
ENGIN, s. m. On donnait ce nom ä toute machine; (Fou sont venus 
les mots engineor, engingneur, pour designer l'homme charge de la fabri- 
cation, du montage et de l'emploi des machines; d'ol1 le nom d'inge- 
nieur donne de nos jours a toute personne occupee (le Ferection des 
ponts, du trace des voies, de la construction des usines, des machines. 
des navires, des fortifications, etc.; d'on enfin le nom de gänie donne 
au corps. 
Parmi les engins du moyen age, il y a les engins employes pour un 
service civil, comme les engins propres a monter ou a transporter des 
fardeaux: les grues, les chevres, les treuils, les machines hydrauliques, 
les presses; puis les engins de guerre, lesquels se divisent en engins 
offensifs, engins defensifs et a la fois offensifs et defensifs. 
Il est certain que les Romains possedziient des nlachines puissantes 
pour transporter et monter les materiaux enormes qulils ont si souvent 
mis en oeuvre dans leurs constructions. Vitruve ne nous donne sur ce 
sujet que des renseignements peu ctendus et tires-vagues. Les Grecs
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.