Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1124828
ENC 
EINTE 
206 
d'arbres, qu'on est parvenu a vitrifier en mettant le feu au bois, apres 
avoir enveloppe le retranchement de fagots. 
Nous donnons (fig. 2) une coupe de cette enceinte, dite de Peron. 
On a commence par faire un valluvn compose de morceaux de granit 
entremerles de troncs d'arbres A; a Pexterieur, on a rexelu ce vallunz 
d'une couche d'argile B; le tout a du etre enveloppe d'une quantite 
2 . 
   w 
 H 
1,411"  m iwxgkx 
"A d 1 
1m w NO "NK  "YWÄÜXXWIX u, Alqn 3x 
X v.  
Xwkxzsxgägggwww  
 Wfwxyw W g, x CW- Je OQWÄQ"? x.   3M ä- Mik x 
 ÄMNXsxxXMgXXÄXAÄNv-sswxw 
 
v)  
 
w 
considerable de fagots auxquels on a mis le feu ; le granit s'est vitritie, 
s'est agglutine; l'argile a fait un depot solide adherent a cette vitrifi- 
cation. Un fosse et un petit epaulement de terre G defendent a l'exte- 
rieur cette singuliere enceinte. Nous ne connaissons pas (l'autre 
exemple de ce genre de retranchement en France; on pretend qu'il 
en existe en Irlande et dans le nord de Flilcosse. 
Dans les premiers temps du moyen age, beaucoup de villes en France 
ne possedaient que des enceintes de bois. Afepoque des invasions 
des Normands, on en voyait un grand nombre de ce genre auxquelles, 
bien entendu, les barbares mettaient le feu. On fit donc en sorte de 
remplacer ces defenses fragiles par des murailles de maconneric; 
mais la force de l'habitude et la facilite avec laquelle on pouvait se 
procurer du bois en grande quantite tirent que, pendant longtemps, 
beaucoup de villes du Nord ne furent encloses que de palissades de bois 
terrassees ou non terrassees. Alors meme qu on elevait des murailles 
de maconnerie pendant les x16 et xue siecles, le bois remplissait encore 
un role tres-important dans ces defenses, soit pour garnir leurs cou- 
ronnements, soit pour faire des enceintes exterieures en dehors des 
fosses, devant les portes, les ponts et a Fexterieur des faubourgs. 
Pendant les guerres du xva siecle, il est souvent question de bour- 
gades defendues simplement par des enceintes de palissades. a Et puis 
a vindrent a Perrepont n (Pierrepont), dit Pierre de Fenin 1, a et prin- 
(f drent la ville, qui estoit close de palis et de fossez. a Froissartz parle 
1 Aldmoirexs, collcct. Michaud, Poujoulat, t. II, p. 614 (1422). 
2 Liv. II. Les villes de Gravelines, de Saint-Venant en Flandre, de Bergues, de Bourbm 
sont signaleäcs par cet auteur comme nkätant fermäes que de palis et de fossäs
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.