Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1124718
195 
EGOUT 
         
abb. de Sainte-Madeleine ä Väzelay 1, dgl. de Saint-Päre sous Väzelay "l, 
ägl. de Civry, ägl. de Blonträalä figl. de Pontauherü. 
Arrond. de Joigny. Egl. de Saint-Julien du Saultä, ägl. de ViÜBDBIlYFC-16-R0i6, 
ägl. de Saint-Fargeau. 
Arrond. de Sans. Egl. Saint-Etienne (cathädr. de Sens)7, ägl. de Phüpital 
de Senss, ügl. Saint-Savinien et Saint-Potentien, id. 
A rrovzd. de Tonnerre. Egl. Saint-Pierre de Tonnerre. ägl. de l'hospice de 
Tonnerre 9, dgl. de Neüvy-Saultour. 
EGOUT, s. m. Conduit souterrain de maconnerie destine a ecouler 
108 eaux pluviales et menageres. Les Romains etaient grands construc- 
teurs degouts, et lorsqu'ils bätissaient une ville, ils pensaient d'abord 
H Petablissement de ces services souterrains. Quand les barbares 
devinrent possesseurs des villes gallo-romaines, ils ne songerent pas 
il entretenir les egouts antiques, qui bientot sengorgerent et furent 
Perdus; les villes renferinaient alors de veritables cloaques, les eaux 
CP0upies penetraient le sol, Les rues etaient infectes, et la peste deci- 
Inait periodiquemexit les populations. On commenca par faire des tran- 
chees au milieu des voies principales, des ruisseaux profonds, encaisses, 
qu'on recouvrait de dalles ou qu'on laissait a l'air libre. Les orages se 
fhHPgeaient de curer ces profonds caniveaux encombres de detritus de 
Mules sortes. Ce ne fut guere qu'au X116 siecle qu'on revint a la me- 
Üiode antique, et que l'on construisit des egouts souterrains en ma- 
(Onnerie sous les voies principales des villes. Gorrozet parle däägouts 
lrouves vis-a-vis du Louvre lorsqu'on reconstruisit ce palais en 1538. Il 
existait, sous le quartier de l'Universite de Paris, des egouts (romains 
Pfübablement) qui furent longtemps utilises et refaits en 1412 W, parce 
qu'ils etaient hors de service. Nous avons vu souvent, en faisant des 
' Grande eglise de l'ordre de Cluny. Nef de 1a fin du X1" siecle; narthex ferme du X119; 
choeur et transscpt de la fin du xna siizcle. Quatre clochers autrefois. Cette eglise est a la 
tete de la grande ecole bourguignonne. 
i Jolie petite eglisc du X111"- siecle; style bourguignon pur. Charmant clocher. Porche 
Ouvert, bäti au XIIF siecle et refait en partie au XIVe. Choeur de la fin du xlve siecle. Trois 
Chapelles rayonnnntes. Pas de transsept. 
a Une des äglises les plus pures comme style bourguignon de la lin du XIF sieclc. 
bätie d'un seul jet. Absidc carree, llnnquee de deux chapelles carrees. Transsept; tribune, 
4 Petite eglise du X115 siecle, en style bourguignon pur. 
5 Vitraux du xnre siecle. 
" Eglise du Xllle siecle. Style mixte bourguignon et champenois. 
7 Eglise du milieu du x11" siecle, primitivement sans transsept, remaniee presque entie- 
rement au XIIIe (voy. CATHIÄIDRALE, fig. 30). 
s Choeur du xnF siecle. Style mixte champenois et bourguignon. 
" Grande eglisc il une seule nof couverte par une charpente, avec petite abside voütee; 
une siecle. 
m Saurul. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.