Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1124437
167 
EGLISE 
uns : la cathedrale de Gahors, Peglise abbatiale de S0uillac(x1" siecle), 
celle de Solignac, la cathedrale d'Angouleme, les eglises de Saint-Avit 
Seigneur, du Vieux-Mareuil, de Saint-Jean de Gole, de Trenlolac, Feglise 
abbatiale de Fontevrault (xne siecle), et la majeure partie des petites 
eglises de la Gharente. 
ECOLE NORMANDE.  Les eglises normandes anterieures au xne siecle 
etaient couvertes par des charpentes apparentes, sauf les sanctuaires, 
qui etaient ventes en cul-de-four. C'est d'apres ce principe que furent 
elevees les deux eglises abbatiales de Saint-Etienne et de la Trinite a 
Gaenl, fondees par Guillaume le Batard et Mathilde, sa femme. (les 
dispositions primitives se retrouvent dans un assez grand nombre 
(Teglises d'Angleterre, tandis qu'en France elles ont ete inoditiees des 
16 X118 siecle; les voütes remplacerent les anciennes charpentes. Les 
Normands furent. bientot d'habiles et actifs constructeurs; aussi leurs 
(Iglises des x10 et xne siecles sont-elles grandes, si on les compare aux 
eglises de Flle-de-France; les nefs sont allongees, ainsi que les trans- 
Septs ; les choeurs ne furent enveloppes de bas cotes que vers le milieu 
du xne siecle. 
(les ecoles, diverses par leurs origines et. leurs travaux, progressent 
chacune de leur cote jusqu'au moment on se fait sentir l'influence de 
la nouvelle architecture de Flle-de-France et de la Champagne, l'archi- 
tecture gothique. 
L'architecture gothique est une des expressions les plus vives des 
sentiments des populations vers Yunite. En effet, peu apres sanaissance," 
nous voyons les ecoles romanes (dont nous n'avons indique que les 
divisions principales) s'eteindre et accepter les nouvelles methodes 
adoptees par les architectes du domaine royal. Cependant, au commen- 
cement du xme siecle, on distingue encore trois ecoles bien distinctes : 
Tecole- de Flle-de-France, qui comprend le bassin de la Seine entre 
Montereau et Rouen, ceux de l'0ise et de llAisne entre Laon, Noyon 
et Paris, le bassin de la Marne entre Meaux et Paris, et une partie du 
bassin de la Somme; Pecole champenoise, qui a son siege a Reims, ct 
liecole bourguignonne, qui a son siege a Dijen. 
L'ecole gothique normande ne se developpe que plus tard, vers 1240, 
et son veritable siege est en Angleterre. 
La passion de batir des eglises, de 1200 a 1250, fut telle au nord de 
la Loire, que non-seulement beaucoup de monuments romans furent 
detruits pour faire place a de nouvelles constructions, mais encore 
qu'on modifia, sans autre raison que l'amour de la nouveaute, la plu- 
part des edifices rebatis pendant le xne siecle : les cathedrales de Paris. 
de Senlis, de Soissons, de Laon, de Rouen, du Mans, de Chartres, de 
Bayeux, nous presentent des exemples frappants de ce besoin de chan- 
ger ce qui venait d'etre acheve a peine. Les monasteres, avec plus de 
f Au x11" siäcle, les nefs de ces 
Etienne fut rebäti au x11? sibcle. 
üglises 
voütäes ; 
furent 
choeur 
Fäglise 
Sainl
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.