Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1123909
[ ECHAUGUETTE ]  M4  
font gagner du temps aux ouvriers, leur donnent de la confiance, les 
obligent. a plus de regularite, de methode et de soin. S'ils sont massifs, 
s'ils emploient le bois avec profusion, les ouvriers savent parfaitement 
le reconnaitre : ils jugent sur ce travail provisoire du Llegre de con- 
naissances pratiques de leur chef et ne lui savent aucun gre de cet abus 
de moyens. Si, au contraire, des maoons sont appeles a travailler sur 
des echafauds hardis, legers en apparence, mais dont quelques jours 
(Fepreuve suffisent pour reconnaitre la solidite, ils apprecientbien vite 
ces qualites, et comprennent que, dans l'oeuvre, ce qu'on exigera d'eux, 
c'est du soin, de la precision, que l'on ne se contentera pas dülpeupräs. 
Dans les restaurations d'anciens edifices, les echafauds demandent chez 
les architectes une grande fertilite de combinaisons ; on ne saurait donc 
trop attirer leur attention sur cette etude : Feconomie, l'ordre dans 
le travail, et, plus que tout cela, la vie des ouvriers, en dependenl. 
ECHAUGUETTEL s. f. (eschazeguette, eschargaite, escargaite, esclzelgaztlc, 
esgaritte, garite). Echauguelte, au moyen äge, däsignait la sentinelle : 
Servanz i mist e chevaliers, 
Et eschargaitcs e portiers, 
Puiz est repairicz ä Danfront 
Ses eschauguettes a h rois dcvisä 
le poste : 
Aussi la garde, 
Par Fescargaite Droom 1e Poitevin, 
Le fil le roi en laissa fors issira u 
äpier : 
On disait escargaiter pour garder, 
L'est escargaite Salemon li Senüs 
Pendant les XlVe, xve et XVle siäcles, dans le nord de la France. les 
petites loges destinäes aux sentinelles, sur les tours et les courtines, 
sont appeläes indiffäremment garites, escharguettes, pionnelles, esgarirtes, 
niaisoncelles, centinelles ou sentinelles, hobettesfä Ainsi le poste prend le 
nom de la qualitä de ceux qu'il renferme. 
f Le Roman de Hou, vers 9519 et suiv._ 
1 Roman de Garin le Loherain. La legon eschargaite est prüfärable; cllc est employw 
dans le mäme roman: 
a De Yoichargaite, por Dieu, qu'en sera-t-il 12v 
Ce mot est forme de 800m, illferprete dans les monuments du vmesiecle par turma, aciev. 
et de wachte, garde : scaraguayta; 
3 Roman d'0gier l'Ardenois, vers 1122 et suiv. 
4 lbicL, vers 10736. 
 5 Archives de Bethune, de Päronne, de Noyon. Voyez Les artistes du nord de la FITHICP 
ana: xrve, xve et xvxe siäcles, par Al. de la Fons, baron de Blelicocq. Bethune, 134g  
Räparat. des fortif. de Bethune, d'Arras, de Guise, de Noyon, de Peronne, et; (Hggbllg; 
des comptes, p. 185 et suiv.).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.