Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1123689
 DONJON j  92  
du donjon de Pierrefonds, indiquent assez que les appartements du 
seigneur etaient richement decores et meubles, et que cette resitlence 
reunissait les avantages d'une place forte du premier ordre a ceux d'une 
habitation plaisante situee dans un charmant, pays. L'habitude que 
nous avons des dispositions svmetriques dans les batiments depuis 
le xvne siecle fera paraitre etrange, peut-etre, les irregularites qu'on 
remarque dans le plan du donjon de Pierrefonds. Mais, comme nous le 
faisons observer a l'article ÜHATEAU, l'orientation, la vue, les exigences 
de la defense, exercaient une influence majeure sur le trace de ces 
plans. Ainsi, par exemple, le biais qu'on remarque dans le mur orien- 
tal du logis (biais qui est inapercu en execution) est evidemment, 
impose par le desir d'obtenir desjours sur le dehors d'un cote ou la 
campagne presente de charmants points de vue, de laisser la place 
necessaire au tlanquement de la tour carree, ainsi qu'a la poterne 
interieure entre cette tour et la chapelle, la disposition du plateau ne 
permettant pas d'ailleurs de faire saillir davantage la tour contenant 
cette chapelle. Le plan de la partie destinee aux appartements est donne 
par les besoins memes de cette habitation, chaque piece n'ayant que 
la dimension necessaire. En elevation, les ditferences de hauteurs des 
fractions du plan sont de meme imposees par les necessites de la defense 
ou des distributions. 
Il etait peu de chateaux des x1ve et xvu siecles qui possedassent des 
donjons aussi etendus, aussi beaux et aussi propres a loger un grand 
seigneur, que celui de Pierrefonds. La plupart des donjons de cette 
epoque, bien que plus agreables a habiter que les donjons des xne et 
x111e siecles, ne se composent cependant que d'un corps de logis plus 
ou moins bien defendu. Nous trouvons un exemple de ces demeures 
seigneuriales, sur une echelle Pädllite, dans la meme contree. 
Le chateau de Vez relevait du chäteau de Pierrefonds; il est situe 
nonloin de ce domaine, sur les limites de la foret de Compiegne, pres 
de Morienval, sur un plateau eleve qui domine les vallees de l'Automne 
et de Vandi. Sa situation militaire est excellente en ce qu'elle complete 
au sud la ligne de defense des abords de la foret, protegee par les deux 
cours d'eau ci-dessus mentionnes, par le chateau meme de Pierrefonds 
au nord-est, les detiles de la foret de PAigue et de la riviere de l'Aisne 
au nord, par les plateaux de Champlieu et le bourg de Verberie a l'ouest, 
par le cours de l'0ise au nord-nord-ouest. Le chateau de Vez est un poste f 
tries-ancien, place a Pextremite d'un promontoire entre deux petites 
vallees. Louis d'0rleans dut le rebatir presque entiärement lorsqiril 
voulut prendre ses süretes au nord de Paris, pour ätpe en (gtat de m; 
sister aux pretentions du duc de Bourgogne, qui, de son cote, se forti- 
fiait au sud du domaine royal. Vez n'est, comparativement a Pierrefonds, 
qu'un poste defendu par une enceinte et un petit donjon merveilleu- 
sement plante, bati avec le plus grand soin, probablement par l'archi- 
tecte du cliäteau de Pierrefonds  
Les prolils du 
donjon 
de Vcz, le mode de construction 
et certains dätails de däfense,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.