Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1118183
{ CONSTRUCTION ]  82  [ VOUTES j 
du sanctuaire, batie vers 1165, repose sur six piles, tandis que la seconde 
precinction en comporte onze, et la troisieme quatorze. Grace a cette 
disposition, les archivoltes AB, BG, etc., les arcs-doubleaux DE, EF, etc. , 
GH, HI, IP, etc., sont a peu pres plantes sur des diametres egaux, et les 
voütesreunissant ces arcs ne se composent, pour porter les remplissages 
de moellons, que d'arcs (liagonaux simples BE, EG, FI, IE, EH, HD, et 
non plus d'arcs croises. Dans la galerie du premier etage, le meme sys- 
teme de voütes est employe et repete le plan de la premiere precinction. 
La figure X donne la forme de ces voütes elevees sur le plan horizontal 
triangulaire. Les gros contre-forts K, L, M seuls maintiennent la stabi- 
lite de Fedifice; ils recoivent les arcs-boutants des grandes voütes supe- 
rieures et les petits arcs-boutants de la galerie du premier etage, bandes 
de G en D, de P en F, etc. Quant aux poussees des deux diagonales BE, 
CE, des voütes de cette galerie, elles sont contre-butees par deux petits 
arcs-boutants bandes de I en E et de H en E; de sorte qifainsi les pous- 
sees et charges principales sont renvoyees sur les grosses piles exte- 
rieures K, L, M, et les poussees et charges secondaires sur les piles 
intermediaires exterieures O, R, S  A l'inlerieur, des colonnes mono- 
cylindriques portent seules, a ifez-de-chaussee, cet editice vaste, eleve et 
passablement complique dans ses combinaisons de coupes. Il n'est pas 
besoin d'etre fort expert en architecture pour reconnaitre, rien qu'en 
jetant les yeux sur la figure 44, que l'intention evidente du maitre de 
Fceuvre a ete d'occuper, avec ses points d'appui, le moins de place pos- 
sible a Pinterieur, qu'il atenu en meme temps a couvrir les deux collaie- 
raux par des voütes dont les sommets fussent tous au meme niveau, afin 
de pouvoir placer sur ces voütes l'aire d'une galerie et des couvertures 
ayant une pente reguliere vers le perimetre exterieur (voy. VoUTE). Peu 
apres la construction de cette abside, les constructeurs, cependant, 
rapprocherent, les piles A, B, C, de maniere a obtenir, autour des sanc- 
tuaires, des "travees plus etroites que celles paralleles a l'axe, et ils sur- 
eleverent les archivoltes AB, BG; mais nous devons reconnaitre qu'il 
y a, dans la disposition du rond-pointde Notre-Dame de Paris, une am- 
pleur, une independance de conception qui nous seduisent. Les voütes 
sont adroitement bandees sur ces piles, dont le nombre augmente a 
chaque precinction. Cela est habile sans effort et sans recherche. Remar- 
quons aussi que les voütes gothiques seules permettaient l'emploi de ce 
mode, et que les premiers architectes qui les appliquerent a leurs con- 
structions durent immediatement en tirer tout le parti possible. 
Dans l'espace de vingt-cinq ans, les architectes de la fin du x11 siecle 
etaient donc arrives a obtenir les resultats qui avaient etc la preoccu- 
pation (10 1611115 predecesseurs pendant Fepoque romane, savoir: de 
voüter des edifices larges et eleves, en ne conservant a Pinterieui- que 
des points d'appui greles. Le triomphe de la construction equilibree par 
f Il est entendu que nous ne parlons ici que de ha construction primitive du choeur de 
Notre-Dame de Paris, avant la construction des chapelles rayonnantes
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.