Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1118169
t CONSTRUCTION 1  80  [ VOUTES "i 
grande ifesistzmce a l'arc L. Comprenant l'effet des poussees des voütes 
de la galerie et de Farc-boutant L qui est destine a les annuler, craignant 
l'action de la poussee d'une voutc trop large sur les piles interieures a 
la hauteur de la galerie du premier etage, l'architecte a zivance la pile X 
en surplomb sur la colonne inferieure Y, n'ayant pas a craindre sur ce 
point une charge verticale, mais bien plutot une charge oblique se pro- 
duisant de X en Z. Quant au grand arc-boutant, ses claveaux passent, 
tendantau (ventre de l'arc, au-dessus de la colonne V, comme si elle 
n'existait pas ; et sous les claveaux de tete, le tailloir du chapiteau forme 
un angle avec ces claveaux, ainsi que l'indique le (letail U; une simple 
cale de pierre a forme coin entre le tailloir et les claveaux. C'est la qu'on 
reconnait toute la finesse (l'observation et la subtilite mC-tme de ces 
tzonstrueteurs gothiques primitifs. Il pouvait, dans toute la hauteur de la 
pile de A en E, se produire des tassements; par suite de ces liassements, 
la tete S du grand arc-boutant (levait donner du nez et exercer une pres- 
sion telle sur la colonne V, que celle-ci secrasat, ou qu'en resistant, 
elle occasionnat une rupture en 8', funeste a la conservation de cet 
arc. Posant la colonne ainsi qu'il est trace en U, l'abaissement de la 
lete de Parc-boutant ne pouvait que faire glisser legerement le tailloir 
sous l'arc et incliner quelque peu la colonne V en fruit. Dans cette 
situation, resultat d'un tassement du gros contre-fort, (fette colonne V 
chassait sur l'arc Q et chargeait la pile X obliquement : ce qui n'avait 
nul danger, puisque cette pile X est posee pour agir obliquement: 
de plus, la colonne V pressait fortement le mur du triforium qui 
la supporte, et par suite la colonne engagee I, point important! car 
cette colonne I, monolithe, independante de la pile a laquelle elle 
s'adosse, etant tifes-chargee et ne pouvant tasser, reporte, la pression 
principale de la pile sur le parement exterieur A' de la circonference 
de la colonne inferieure, dest-äi-dire sur le point ou il etait neces- 
saire d'obtenir une plus grande rigidite pour pPäV6I1ll' l'effet des 
poussees des voütes du collateral. Il y a la calcul, prevision : car on 
remarquera que la colonne engagee 1' faisant face a celle I, est balaie 
en assises comme la pileX; il etait important, en effet, que cette pile 
intermediaire X n'eut pas la rigidite de la pile interieure, qu'elle put 
se preter aux tassements, pour ne pas occasionner une rupture de 0 
en L, ce qui ne pouvait manquer d'avoir lieu, si le gros contre-fort. 
venait a tasser. 
Ainsi donc, dans cette construction, les deux systemes de resistance 
preventive et opposer, expliques dans nos deux figures 40 et lit) bis, sont 
siitnultanement employes. Tout ceci peut etre subtil, trop subtil, nous 
Faccordons; mais pour grossier et barbare, ce ne l'est point. Les con- 
structeurs de ce temps cherchaient sans cesse, et la routine n'avait pas 
prise sur eux ; en cherchant, ils trouvaient, ils allaient en avant, et ne fli- 
saientjamziis : a Nous sommes arrives, arretons-nous la. n (l'est, il nous 
semble, un assez bon enseignement a suivre. Nous voulons aujourd'hui
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.