Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1118011
L vÜUTES 1  65 - l' (IONSTHLTCTIOII j 
perce la subtilile du constructeur. Cette poussee GH est neutralisee, 
mais elle existe; c'est une force combattue, mais non supprimee. L'arc- 
boutant arrele les effets de cette poussee ; c'est son unique fonction : 
il ne soutire pas cette action oblique. N'oublions pas qu'il existe 
une voute inferieure L dont la poussee ne peut avoir d'action que sur 
la colonne P, et. que cette poussee ne peut etre supprimee que par 
la charge verticale exercee parla construction de R en S; que cette 
charge verticale aura d'autant plus de puissance qu'elle sera augmen- 
tee de la poussee de la grande voüte, et que la rencontre de ces deux 
forces verticales et obliques se faisant en S, en un seul point sur lc cha- 
piteau, elle viendra precisement, (zontre-buter la poussee exercee par LS. 
Definir ces actions par 
des calculs serait un ,if:f,x 3,9. 
travail en pure perte,   lt  
car ces calculs de-   
vraient varier a l'infini,   
en raison des hauteurs E  XXX 
ou des lar feurs des  K 
Vides, des gpaisgeurg  il? ÄXFXX  1 
des pleins, de la qua-  1Ce. Xi-q   
lite des materiaux,  t X  fi K 
de leur ifesistance, des  .5 g l, N 
hauteursd'assises,etc.  t  l, 
Mais toujours le senti-   l 
inenthumain lors u'il l i  
est. aiguise, ,est illlllä    
subtil que le calcul; de  ä   
ineme qu'il n'est pas i!  71x ' xf 
de machine, si parfaite f     
qu'elle soit, qui attei- u] l IUU   N  
gne la delicatesse de f  {tif si 
la main et la sürete K   l l  
du coup d'oeil. Dans ce     U  
GHS, le sentiment des [W     
hremiers construc- y J     
teurs gothiques les n'y  t  2;. 
servait bienzcartoutes   
les nefs elcvees surdes  
colonnes monocylindriques, disposees ainsi que l'indique notre coupe 
(fig. 34), se sont ifarement deformees d'une nianiere sensible; tandis 
que la plupart; de celles oil les piles, composees de faisceaux de colon- 
nettes cngagees, montent de fond, se sont courbees plus ou moins au 
qroit de la ppnssteeäifläs ihoütes inferieures. Mais nous aurons l'occasion 
( e revenir p us ar a- essus, 
(le Premier PÜiHÜ äclairci, venons maintenant aux details de l'excen- 
tion; cela est necessaire. La construction gothique procede (s'il est 
IV.  9
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.