Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117985
[ CONSTRUCTION ]  62  [ VOUTES j 
mune en France ; ne pouvant la vaincre, il faut s'en servir. On veut que 
nous soyons Latins, par la langue petit-etre; par les moeurs et les gouts, 
par le caractere et le genie, nous ne le sommes nullement, pas plus au- 
jourd'hui qu'au xnesiecle. La cooperation a l'oeuvre commune est active. 
flevouee, intelligente en France, lorsqu'on sait que cette cooperation, si 
faible qu'elle soit, sera apparente, et par consequent appreciee ; elle est 
molle, paresseuse, ntigligee, lorsqu'on la suppose perdue dans la masse 
generale. Nous prions nos lecteurs de bien se penetrer de cet esprit na- 
tional, trop longtemps meconnu, pour comprendre le sens des exemples 
que nous allons successivement faire passer sous leurs yeux. 
Pour se familiariser avec un art dont les ressources et les moyens 
pratiques ont ete oublies, il faut d'abord entrer dans l'esprit et les sen- 
timents intimes de ceux auxquels cet art appartient. Alors tout se de- 
duit naturellement, tout se tient, le but apparait clairement. Nous ne 
pretendons, d'ailleurs, dissimuler aucun des defauts des systemes pre- 
sentes; ce n'est pas un plaidoyer en faveur de la construction gothique 
que nous faisons, c'est un simple expose des principes et de leurs con- 
sequences. Si nous sommes bien compris, il n'est pas un architecte 
sense qui, apres nous avoir lu avec quelque attention , ne reconnaisse 
Yinutilite, pour ne pas dire plus, des imitations de l'art gothique, mais 
qui ne comprenne en meme temps le parti que l'on peut tirer de Fetude 
serieuse de cet art, les innombrables ressources que presente cette 
etude si intimement liee a notre genie. 
Nous allons poursuivre l'examen des grandes constructions religieu- 
ses, d'abord parce que ce sont les plus importantes, puis parce qu'elles 
se developpent rapidement a la fin du X119 siecle, et que les principes 
en vertu desquels ces edifices selewfent sont applicables a toute autre 
batisse. Nous connaissons maintenant les phases successives par les- 
quelles la construction des edifices voütes avait du passer pour arriver 
du systeme romain au systeme gothique; en d'autres termes, du systeme 
des resistances passives au systeme des resistances actives. De 1150 
a 1200, on construisait, dans le domaine royal, dans le Beauvoisis et la 
Champagne, les grandes eglises de Notre-Dame de Paris, de Mantes, de 
Senlis, de Noyon, de Saint-ltemi de Reims (choeur), de Sens et de 
Notre-Dame de ÜhftlünS-SHP-MHPHB, toutes d'apres les nouveaux prin- 
cipes adoptes par l'ecole laique de cette epoque, toutes ayant conserve 
une stabilitc parfaite dans leurs oeuvres principales. 
VOUTES. -En toute chose, Pexperience, la pratique, precedent la theo- 
rie, le fait precede la loi; mais lorsque la loi est connue, elle sert a 
expliquer le fait. On observe que tous les corps sont pesants et qu'une 
force les attire vers le centre du globe. On ne sait rien encore de la pesan- 
teur de Fatmosphere, de la force d'attraction, de la forme de la terre; 
on sait seulement que tout corps grave, abandonne a lui-meme, est 
attire verticalement vers le sol. De l'observation du fait, on (leduit des 
preceptes; que ces preceptes soient vrais ou faux, cela ne change rien a 
la nature du fait ni 21 ses cttets reconnus. Les constructeurs du xne siecle
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.