Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117879
jf PRINCIPES 1  51  [ CONSTRUCTION ] 
-il'economie et de facilite (fexgcution que pour eviter ce defaut d'homo- 
geneite entre les parements et les massifs, adopterent la Cünstruction 
par assises tries-basses et separees par des lits epais de mortier. Ces lits 
n'avaient pas seulement l'avantage de tasser et de relier les parements 
30 "ä 
QQQÜ- 
E  
I r 
CXÜQ 
m 
Üf 
gap 
Qgo 
CQC 
 
ÄÜL 
(DUC) 
{f z 
 x51 
aux massifs : faits de mortier de chaux grasse, ils ne prenaient de con- 
sistance que lentement, et, en attendant la solidification parfaite, les 
construclions avaient le temps (le s'asseoir, de subir meme certaines 
fleformalions, sans occasionner des brisures dans la maeonnerie. 
Les edifices eleves de 1140 a 1200 dans l'Ile-de_France, le Beau- 
voisis, le Soissonnais, la Picardie, la Champagne et la Normandie, sont 
d'une petitesse d'appareil qui ne laisse pas de surprendre; car deja ces 
fidifices sont vastes, dlune structure eompliquee et cependant fort 
legere. Employer le moellon taille dans de pareilles constructions, 
comme moyen principal, detait une grandehardiesse ; reussiretaitle fait 
de gens fort habiles. Si l'on examine avec soin l'appareil des portions
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.