Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117780
[ CONSTRUCTION 1  42  [ PRINCIPES  
mine que par l'emploi de moyens evidemment etrnngers a sa concep- 
tion premiere. On voit que les constructeurs romans primitifs batis- 
saient au jour le jour, s'en rapportant a l'inspiration, au hasard, aux 
circonstances, comptant meme peut-etre sur un miracle pour parfaire 
leur oeuvre. Les legentles zittachees a la construction des grands edi- 
tices (si les monuments ifetaient pas la pour nous montrer l'embar- 
ras des architectes) sont pleines de songes pendant lesquels ces archi- 
tectes voient quelque ange ou quelque saint prenant la peine de leur 
montrer comment ils tloivent  leurs voütes ou maintenir leurs 
piliers : ce qui nempecliait pas toujours cesmonunients de secrouler 
peu apres leur zicliexfeineiit, car la foi ne suffit pas pour bätir. 
Sans etre moins croyants peut-etre, les architectes de la fin du 
xne siecle, laiques pour la plupart, sinon tous, peniserent qu'il est pru- 
dent, en matiere de construction, de ne pas attendre l'intervention 
d'un ange ou d'un saint pour elever un editicc. Aussi (fait curieux et 
qui merite däätre signale) les chroniques des monasteres, les legenrles, 
les histoires, si prodigues de louanges a l'endroit des monuments 
eleves pendant la periode romane, qui setendent si complaisammenl 
sur la beaute de leur structure, sur leur grandeur et leur decoration, 
bien que beaucoup de ces monuments ne soient que de mechantes 
ÜäÜSSGS de moellon mal concues et plus mal executees, se taisent 
brusquement a la fin du xne siecle, lorsque l'architecture "passe des 
cloitres dans les mains des laiques. Par hasard, un mot de Fedificff, 
une phrase seche, laconique; sur les maitres de l'oeuvre, rien. 
Est-il croyable, par exemple, que, dans le volumineux cartulaire de 
Feglise de Notre-Dame de Paris, qui comprend des pieccs dont la date 
remonte au xut siecle, il ne soit pas dit un seul mot de la construction 
de la cathedrale actuelle? Laborieux et intelligents artistes, sortis du 
peuple, qui, les premiers, avez su vous affranchir de traditions usees ; 
qui etes entres franchement dans la science pratique ; qui avez forme 
cette armee d'ouvriers habiles se repandant bientot sur toute la sur- 
face du continent occidental : qui avez ouvert la voie au progres, aux 
innovations hardies ; qui entin appartenez, a tant de titres, a la civili- 
sation moderne ; qui possedez les premiers son esprit de recherche, 
son besoin de savoir: si vos contemporains ont laisse oublier vos 
noms; si", meconnaissant des efforts dont ils profitent, ceux qui pre- 
lendent diriger les arts de notre temps essayent de denigrer vos 
(ouvres, que du moins, parmi tant d'injustices passees et presentes, 
notre voix seleve pour revendiquer la place qui vous appartient et 
que votre modestie vous a fait perdre. Si, moins preoccupes de vos 
travaux, vous eussiez, comme vos confreres d'Italie, fait valoir votre 
science, vante votre propre genie, nous ne serions pas aujourd'hui 
forces de fouiller dans vos oeuvres pour remettre en lumiere la pro- 
fonde experience que vous aviez acquise, vos moyens pratiques si 
judicieusement calcules, et surtout de vous defendre contre ceux qui 
sont incapables de comprendre que le genie peut se developper dans
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.