Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122445
[ CYBORIUM ]  508  
moyen äge avaient si bien pris l'habitude de colorier les culs-de-lampe 
exterieurs, que sous l'une des tourelles d'angle de la salle synodale de 
Sens, qui date de 1245 environ, il existe un hibou en forme de sup- 
port; ce hibou etait peint en rouge, bien qu'il n'y ait pas de traces de 
coloration sur le reste de Fediüce a Fexterieur. Apres l'exemple que 
nous venons de donner, les culs-de-lampe sculptes sous les tourelles 
des XlVe et xve siecles paraitraient vulgaires : aussi nous bornerons- 
nous a celui-ci; d'ailleurs ces culs-de-lampe se composent genera- 
lement de cordons de feuillage qui ne presentent rien de bien parti- 
culier. La renaissance, a son origine, ne se fit pas faute d'employer 
les culs-de-laulpe dans l'architecture; mais ces derniers culs-dc-lampe 
reproduisent presque toujours la forme d'un chapiteau sans colonne, 
possedant un culot en maniere de rosace sous le lit inferieur, a la 
place de l'astragale. 
CUSTODE, s. f. On appelait ainsi un edicule isole ou une armoire 
(lestinee ä renfermer la sainte eucharistie, les saintes huiles ou des 
vases sacres; on donnait egalement le nom de custodesl aux voiles 
qui etaient destines ä cacher Feucharistie renfermee dans la suspen- 
sion (voy. AUTEL). Les petites armoires pratiquees dans les murs des 
chapelles, derriere ou ä cote des autels, sont de veritables custodes 
(voy. ARMOIRE). 
CYBORIUM, s. m. (ciborium, cibarium, cibureum, civarium, cyburiunzi). 
Ce mot latin est employe en francais pour designer Pedicule qui, dans 
certains cas, recouvrait entierement un autel. C'est ce qu'on a clesigne 
depuis le XVIBSiäClB sous le nom de baldaquin. Le baldaquin qui couvre 
le maitre autel de Saint-Pierre de Home est un veritable cyborium. 
AParis, les autels des Invalides et de Peglise du Val-de-Grace sont 
encore couverts chacun d'un cyborium en style moderne 3. Pendant le 
moyen äge on placait aussi parfois un cyborium sur la tombe d'un 
saint ou d'un personnage de marque. 
Le cyborium etait ordinairement fait de matieres precieuses ou 
recouvert de lames d'or et d'argent. 
En France, il n'etait pas dtun usage habituel, depuis le xine siecle, 
de placer des baldaquins au-dessus des autels (voy. AUTEL). Ceux-ci 
f En latin, custoda ou custodia. (Voy. du (lange, Gloss., ct dans le Dictionnaire du 
mobilier franpais, de Fäpoque carlovingienne d la renaissance, l'article TABERNAGLE.) 
2 Tegimen, uznbraculum altaris. (Voy. du Cunge, Glass.) 
1' A Nimes, dans Yäglise Saint-Paul, l'architecte, M. Questel, a äleve sur l'autel 
un cyborium en style roman. Dans la catluädrale de Bayonne, M. Bneswilwald vient 
ägalement de construire sur l'autel principal un cyborium en style gothique. On voit ä 
Romc, dans les basiliques de Saint-Glemcnt, de Saint-Laurent, de Sainte-Agnes hors 
des murs, me, des cyboriums poses Zlu-(IBSSUS des autels, qui datent des xne, x11? et 
Xwi siizclcs.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.