Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122246
-LAMPI 
CUL- 
488 
de savoir comment retrouver des points d'appui pour les sommiers des 
arcs-doubleaux. Ils penseront donc a poser, au-dessus de la rencontre 
des archivoltes des collateraux, des pierres saillantes sur lesquelles ils 
eleverent alors les colonnes engagees G. Ils donnerent generalement a 
ces pierres saillantes la forme d'un cul-de-lalnpe et non d'un corbeau, 
parce qu'en effet cette forme diminuee par le bas s'arrangent mieux 
avec la rencontre des deux extrados des archivoltes. Il n'est pas neces- 
saire de dire que ces culs-de-lampe primitifs sont barbares : ce ne sont 
parfois que des cones renverses legerement canneles (fig. 3), ou des tetes 
3 TE: V]! 
  
 1') ZHTÜ  
0x Xi 1 
v x  1' wv-f-wst: .1 
QWWWÄX 
vk U xi   j? x 
5  Ä x 
V WX  "x n. 
humaines ou d'animaux grossierement sculplees. Ces culs-de-lampe 
cependant, par leur position meme, att-iraient les regards; places quel- 
quefois assez pres (le lkeil, on chercha, lorsque la sculpture romane 
devint moins sauvage, a en faire des oeuvres remarquables, on en confia 
Texecution aux mains les plus habiles. Deja, dans les provinces qui 
possedent de bonnes ecoles de sculpteurs, vers la fin du x1" siecle et au 
commencement du X118, on signale des culs-de-lampe aussi remar- 
quables par le style que par la purete de leur execution. Un des plus 
beaux culs-de-lampe que nous connaissions de cette epoque se trouve 
a Fentree du choeur de Peglise de Ghauvigny (Poitou): il porte une 
colonne diarc-doubleau, et a ete pose afin de (legager la partie infe- 
rieure de la pile et de laisser plus de largeur au vaisseau pour placer 
des bancs ou des stalles. 
Nous donnons (fig. 11) ce cul-de-lampe, en A, de face, et en B, de 
profil. Gette sculpture, par son style, rappelle la meilleure sculpture 
grecque byzantine. ou les artistes occidentaux du commencement 
du x11" siecle avaient-ils ete prendre ces types, ces arrangements de 
(zoiffnre si gracieusement relies a l'architecture? C'est ce que nous 
examinons dans l'article SCULPTURE. 
Il existait, dans les refectoires d'abbayes des X116 et XIII" siecles, des 
chaires de lecteurs qui etaientportees sur de magnifiques culs-deslampe, 
au dire des auteurs qui les ont vus, car il ne reste plus que des traces 
Inutilees de ces sculptures. Le cul-de-lampe de la chaire de lecteur de
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.