Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117741
[ CONSTRUCTION ]  38  [ PRINCIPES ] 
Or, soient (fig. 24) AB un quart de cercle, 0G une ligne tireäe ä 45 degrf-Ss 
divisant ce quart de cercle en deux parties ägales ; les claveaux placäs 
de G en B, sils ne sont Inaintenus par la pression des autres claveaux 
x X  
 x  b, 
x_  
X   
1x?   
 G "y  
xÄÄ  
X xx l 
 N xx  
K_ xxx xx E 
,T3XXN Xxx  
j Xx X i 
X Q K_ X_ I 
X il  t 
g] j XQX  
 I  "Ücx  
T 
X 
    R    
A 0 D 
poses de B en D, basculer-ont par les lois de la pesanteuret pousseront 
par consequent les cluveaux poses de A en (l. Donc c'est en (l que la 
rupture de l'arc devrait avoir lieu; mais il faut tenir compte du frotte- 
ment des surfaces des lits des claveaux et (le Padherence des mortiers. 
Ce frottement et cette adherence suffisent encore pour maintenir dans 
son plan le claveau F elz le rendre solidaire du Claveau inferieur G. 
Mais le claveau F, participant ä lu charge des claveaux poses deF en 
B, entraine le Claveau G, et quelquefois un ou deux au-dessous, jus- 
qu'au point ou les coupes des claveaux donnent un angle de 35 degres, 
lequel est un peu moins du cinquieme du demi-cercle. C'est seule- 
ment au-dessus de ce point que la rupture se fait, lorsqu'elle doit avoir 
lieu (voqyl, fig. 1G), et, par consequent, que la charge active commence. 
f: XÄ X Soit calcul theorique ou pratique, il est certain que 
   ' les constructeurs du X110 siecle compterent un moment 
Xi reduire assez les poussees des ventes pour se passer 
f  de butees et les maintenir sur des piles d'une eparsseur 
j  inedioerc, pourvu qu'elles fussent chargees; car ils ne 
         
x poser des arcs-boutants ä des pousseeS 6111518 CPOYiIiCHi 
X  avoir ä peu pres annulees, soit par Fobliquite des arcs 
  ogives, soit parla courbe brisee des aFCS-ClOLIDIBI-IUX- 
 Cependant Fexperience leur demontra bientot qu'ils 
fl s'etaient trompes. La resultante des pOLISSEÄGS obliques 
des arcs ogives plein cintre, ajoutee ä la poussee des arcs-doubleaux 
en tiers-point, ctait assez puissante pour renverser des piles tres- 
elevees au-dessus du sol et qui ifetaient qu'un quillage sans assiette. 
Ils poserent donc des ares-houlants, (l'abord seulement au droit des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.