Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1121976
461 
CUISINE 
a ensuite on voulut retablir sous la voüte le sepulcre de la bien-aimee 
a de Dieu, il se fit un si grand concours de ce peuple..., elc. n Ainsi 
donc on peut croire que detait la voüte ou le plancher servant de voüte 
ä la crypte qui avait ete incendie. Cependant il reste 51 Vezelay une por- 
tion de crypte anterieuife ä Gilon (1165), el. ce reste est voüte en moel- 
lon; Vaulre partie de la crypte, sous le sanctuaire, date des dernieres 
annees du xne siecle, dest-ä-dire fut reconstruite apres l'incendie. On 
pourrait donc admettre que, sous le sanctuaire, au xne sibcle, il existait 
une sorie de plancher sureleve sous lequel eluit depose le corps de 
Marie-Madeleine et sur lequel säälevait lliniage de bois de la Vierge. 
CUIStNE, s. f. Nous n'avons pas une idee exacte de ce quetaient les 
cuisines ct leurs dependances chez les Romains. Etaient-elles enclavtäes 
dans les habitations, comme de nosjours? etaient-elles disposoes dans 
des logis separes i? Cette (iCPIIÄEFC hypothese nous semble la plus vrai- 
semblable. ll est a presumer d'ailleurs que les familles qui, a Home, 
ne possedziient, pas de nombreux esclaves et IldlühilüiGIÜ que des 
appartements loues, envoyaient dehors acheter chez les rotisseurs et 
autres marchands de victuailles ce dont elles avaient besoin au mo- 
ment, des repas, ainsi que cela se pratique encore aujourd'hui dans la 
[ilupart des villes de l'ltalie meridionale. Les Gaulois et les Germains, 
comme tous les peuples primitifs, faisaient leur (zuisinc en plein air. 
Gregoire de Tours parle de ces repas faits dans de grands hangars, 
dans ces baraques de bois que les rois francs elevaient la ou ils vou- 
laient resider pendant, quelque temps; dans ce cas les aliments etaient 
prepares dehors au milieu de vastes cheminees battes de brique et de 
terre. Dans la tapisserie de Baveux, on voit encore des gens de Guil- 
laume faisant la cuisine en plein air; ilest vrai qne la scene se passe au 
moment du debarquement de son armee en Angleterre. Nechaml 
remarque qu'il etait d'usage de placer les cuisines pres de Fexterieur 
(les habitations, le long du chemin ou de la rue. Il fallait alors "traverser 
une cour pour passer de la cuisine a la salle a manger; les viandes 
etaient apportces enlbrochees, et on les dressait, dans la salle meme, 
sur des buffets 2, avant de les presenter aux convives. 
Dans l'enceinte des chäteaux normands des x12 et xne siecles, on aper- 
coit souvent des aires circulaires de 4 a 5 metres de diamelre, 
dont quelques parties sont calcinees ; nous pensons que ce sont la les 
cuisines primitives, qui ifetaient autre chose qu'une sorte de cloche de 
' AICXÜIILIPC Nccham ou Ncquam est un äcrivnin qui vivait sous lu rirgnc de lienri Il, 
rle Richard l" ct de Jean; il a laisse des descriptions des habitations du xna sibcle. Ne 51 
Saint-Alban en 1157, il fut maitre de grammaire dans cette ville; il fut ahbä de Giron- 
castor en 1213. (Voy. Some Account of domestic Architecture in Ehglavzwcl, t. I. Hudson 
Turner. Parkcr ediL, Oxford, 1851.) 
f Voyez Jos. Slrutt, Angleterre ancienne,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.