Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117703
PRINCIPES 
Prenant une longueur ogale au rayon GA et reportant ce rayon sur 
la perpendiculaire G1, on a trace l'arc brise EIF, (le maniere que le 
pointl tombe sur le point G : c'est Parc-doubleau dont. la projection 
horizontale est en EF. Prenant une longueur moins grande que le 
rayon GA, mais plus grande que la moitie de la largeur AB (le la nef, 
et la reportant sur la perpendiculaire HK, on a trace l'arc brise AKB : 
c'est Parc-doubleau dont la projection horizontale est en AB ou en GD. 
Eniin, prenant une longueur LM moindre que la ligne HK et plus 
grande que la moitie (le la ligne BF, on a trace l'arc brise BMF z c'est lc 
forlnerel dont la projection horizontale est en BF, FD, etc. Taillant des 
cintres de bois suivant ces quatre courbes rabattues sur une memc 
ligne 0P (20 bis), on a bande des arcs extradosses de pierre sur ces cin- 
tres, et l'on a obtenu l'ossature de la voüte representee par la figure 21. 
Ce sont 1a des voütes primitives dites en arcs cfogive. On remarquera 
que ces voütes sont engendrees par un plein cintre que fournissent tout 
d'abord les diagonales : c'est le plein cintre qui commande la hauteur 
des ares brises. Les arcs ogives, soit dit en passante (c'est ainsi qu'on 
nomme les arcs diagonaux), sont donc des pleins cintres; ce qui indi- 
que assez que le mot ogive ne convient pas älnrc brise. Mais ce n'est 
pas le moment de discuter sur les mots (voy. 06m3), et notre remarque 
n'est faite ici que pour signaler une de ces erreurs, parmi tant d'autres, 
sur lesquelles on se fonde souvent pourjuger un zirt, que l'on connait 
mal. L'arc brise avait ete adopte par les derniers architectes romans. 
comme nousPavons vu plus haut, pour diminuer les effets des poussäes.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.