Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1121654
429 
CROIX 
son renfort pour recevoir la traverse; 2') B, la traverse; 3" les qualre 
equerres G, plus ou moins decorees et maintenues au 1noyen de rivets 
indiques dans 1e detail G' (ces equerres sont destinees 51 empächer la 
traverse de fatiguer 1e tenon, le boulon central, et, par suite, de s'in- 
iilhiv. 1 
H 
"ÄWÄÜN f :  
  . 
_ v4 
 
 Xilw: 
13 
Wh    mf 
4 T11, 
il  g il!  
 11  (if v,  f- 
{klfll  
E. cmmmwf. 
.  
  
  
  
 I 
Iffff f? 
  
411W 
fi 
f 
I 
cliner d'un cote ou de l'autre); 4" D, les quatre renforts a cremzzillere 
formant branches de fourchettes clouees et frettees sur la lete du poin- 
con de bois ; 51'111, les trois frettes faconnees comme le fait voir le trace 
E', avec clavettes, de maniere a pouvoir etre fortement serrees; 6" F, 
l'embase, et G, les embrasses; 7"H, le boulon maintenant la traverse 
contre l'aime dans sa mortaise : en tout, dix-sept pieces de fer. En M est 
tiguree Fextremite du montant de la croix, avec la broche sur laquelle 
tourne le coq-girouette; en L, l'extra-imite forgee de l'un des croisil- 
lons. Dame est independante et n'est maintenue dans une ligne verti- 
cale que par les quatre branches D fixees sur le SOIIIHWÜ du 1101119011- 
Une pareille armature d'une hauteur de quatre ou cinq metres peut 
conserver Felasticite necessaire pour ne pas etre rompue par un ou- 
ragan, car les quatre renforts tenant lieu de fourchettes agissent tou- 
jours en sens inverse : si l'un est charge par l'action du vent, au moyen 
du talon I l'autre renfort oppose agit en tirant par la resistance qu'op- 
pose la crernailleife K. Il n'est pas besoin de dire que le poinqon est 
recouvert de plomb jusque sous l'embase F. Si la croix atteint des di- 
mensions plus grandes (7 ou 8 metres), il est prudent d'avoir des 
renforts doubles avec doubles talons, doubles cremailleres, de faire 
_ l'aime en deux pieces juxtaposees, boulonnees ou rivees ensemble et 
moisant la traverse. Une armature ainsi comhinee peut etre enrichie 
au moyen de tigettes d'ornements de fer battu rapportes et rives. Les 
renforts avec leurs embrasses peuvent etre enveloppes de feuilles de 
tole decoupee et modelee, etre accompagnes de branches de fer rond
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.