Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1121629
[ CROIX. "j  426  
croix en bas-relief. Nous donnons (fig. 8) celle que l'on voit encore au- 
h dessus du linteau de la porte de Peglise 
U  de Pontigny, et qui date de la fin du xii" 
 1,71,-  iziljzjiupjqä siecle; elle est d'une grande siinplicile; 
  ses quatre branches sont degale lon- 
i fer  gueur. 
 "Sfffzffvfw Souvent aussi, dans Finterieur des 
 "i eglises, sur les piliers, et rneine a l'exte- 
  rieur, sur les parements des contre-forts, 
  on sculptait, pendant la periode romane, 
   wljvllifäfryx__w__ des croix a branches egales. La plupart 
f? de ces croix (celles interieures du moinsl 
etaient des croix de consecration. On voit une de ces croix incrustee 
f)  aujourd'hui sur un des contre-forts 
xlviilffäl-ZKIT ,   de Peglise de Saint-PalaisUBii-onde). 
 (U,  L? iclffri, li Bien que cette eglise date du xiiie sie- 
     A   cle, la croix (fig. 9) appartenait cer- 
 tainement a un edifice du x12 Ollxlflli 
1    siecle, et elle a tous les caracteies 
 11x 11,;  dune CPOIXdBCOIISBCPBÜOIFIIltäXlSte 
  encore,_ Sur la facade de leglise de 
ääjwb  "i,  Saint-Ciiersila Lande(Gironde), trois 
 i; j,  pipi:  croix gravees et peintes : lune sur 
(lpfffliilli,  Ä'  MIR la clef de la porte, et les deux autres 
(Jlflxiylill. l;   des deux cotes des pieds-droits. 
  Voici quelle est la forme de ces 
croix (fig. 10) : ce ne sont que des traits graves en creux et remplis 
10 d'une couleur noire 1. 
  Sur les piliers et sur les murs des 
   , collateraux des eglises des xiie, X1118, 
  W"  XIVe et xve siecles, nous avons decouvert 
   M   souvent, sous lebadigeon, des croix de 
  i,   u  il consecration peintes; en voici plusieurs 
j i   1'  exemples (fig. M). La croix A nous pa- 
 mm mu  rait appartenir au XIIIe siecle; celle B, 
     au XIVe, et celle G, au xve. Dans notre 
fa, gravure, le noir indique le noir; le gris 
fonce, le brun rouge; le gris clair, le 
jaune d'ocre, et le blanc, le blanc: ce sont la les couleurs habituelle- 
ment employees. 
Il arrivait parfois que les croix de consecration des eglises, pendant 
les XIHB et XIVe siecles, etaient portees par des figures d'apotres peintes 
ou sculptees. En 1851, on decouvrit dans Feglise Saint-Hubert de 
Warville (Moselle), sous le badigeon, des peintures murales parmi les- 
' Ces renseignements nous ont fitä fournis par M. 
Alaux, architecte ä Bordeaux.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.