Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1121571
  421  [ CROIX ] 
detachant sur le ciel au sommet des pignons, etaient tres-freqnentes 
dans les edifices religieux de la periode romane; mais la fragilite de 
ces pierres minces, ajourees, exposees aux intemperies, a dü causer 
promptement leur destruction. 
Dans les bas-reliefs des x13 et X118 siecles, on sont figures des pignons 
(Peglises, les sommets des clochers sont toujours termines par une 
croix, le plus souvent ä branches cigales, posee sur une boule, ou bien 
sur une colonne issant d'un ornement. Le dais qui protege la Vierge 
 XKÄAI x "X 
if e W 
 
f     X  
fäffx "NÄ f"? x " 
ff  i: S W   
fi; 1L T"  ATÄÄGV" 
" (H lllgff Wf W i 
 T L ffjffffr 
W   
 
 w 
assise du tympan de la porte Sainte-Aune ä Notre-Dame (le Paris 
(x1? siecle) porte, ä la base de sa coupole, une croix de ce genre (fig;  
A la fin du xne siecle, les croix servant. d'amortissement aux pignons 
ont toujours le pied plus long que les trois autres branches, ou elles 
sont supportees sur une sorte de socle qui les isole du pignon : telle 
est, la Curieuse croix trouvee dans les fouilles faites par M. Millet dans 
leglise Notre-Dame de Melun, lorsqu'il entreprit la restauration de 
cette eglise. M. Millet pense avec raison que cette croix (fig. 4 bis) etait 
placee sur le pignon de la facade occidentale; nous croyons qu'elle 
appartient ä la fin du X116 siecle. Deglise de Montreal, pres d'Avallon,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.