Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1121383
[ CROCHET ]  402  
d'une feuille avec son coussinet bien observe, tenant ä cette tigelle 
(fig. 2); ce qui donne une gräce et une fermete particulieres ä cette 
sorte d'ornementation. 
 Wflühwh    h 
 W  "1  
kiwi  y,   
 Wxf"  Wäääfxisiigäx   
 AXE]! ail 
 m    
 MW M W H 
2 WLWUJNN AH  
' r; f H" 11' 1'  
"Wäwyww k, 
 XXN   0,444 ' 
lWä  wWW  
151W fwfYu,LNx,.1 " 
Jff "M1 L 
  
A la fin du X110 siecle, les crochets prennent souvent, dans les cha- 
piteaux, la place importante : ils soutiennent les angles du tailloir; 
ils font saillie sur la partie moyenne de la corbeille; ils se divisent 
en folioles decoupees, se contournent et s'enroulent comme le fait 
un bourgeon commencant a se developper. Il est evident qu'alors 
les sculpteurs ont abandonne les dernieres traditions de la sculpture 
antique, etqu'ils s'inspirent des vegetaux, dont ils observent avec un 
soin minutieux les developpements, les allures, la physionomie, sans 
toutefois s'astreindre a une imitation servile. 
Nous donnons (fig. 3) plusieurs de ces crochets en bourgeons deja 
developpes, de la fin du X116 siecle : celui Aprovient de la sacristie de 
Feglise de Vezelay; celui B, du choeur de la meine eglise; celui C, de la 
porte de Yeglise de Montreal (Yonne); celui D, du choeur de lleglise 
d'Eu, et celui E, du choeur de la cathedrale de Soissons. Tous ces cro- 
chets tiennent ix des chapiteaux, et c'est a dater de cette epoque que 
cet Qrnement se retrouve, presque sans exception, autour de leurs 
corbeilles. Quand les piles sont composees de faisceaux de colonnes 
laissantentre elles un intervalle de quelques centimetres, souvent une
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.