Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1121362
[ cnocunr ]  400  
une certaine liberte dans le trace des formes empruntees aux vegetaux ; 
on croirait voir une balustrade posee a Fextremite d'un faitage.  
Uepoque de la renaissance a produit des cretes d'un joli dessin; il 
en existe encore quelques-unes : celles de la cathedrale de Clermont. 
de Feglise Saint-Wulfrand d'Abbeville, peuvent elre citees parmi les 
plus belles et les plus completes. Nous possedons dans nos cartons 
un dessin d'une belle crete de Pepoque de la renaissance, que nous 
pensons provenirdu chateau de Blois. Le dessin dale du commencement 
du xvne siecle; nous le reproduisons (fig. 9). Il consiste en une suite 
d'F et de balustres lies par des cordelles; au-dessus de la bande supe- 
rieure horizontale est un couronnement compose de fleurs de lis e! 
denroulements; quatre travees d'F sont comprises entre des pilas- 
tres A termines par une aiguille. Une tres-riche bavette sert de soubas- 
sement a cette crete et recouvre l'ardoise. 
On couronna par des cretes (le plomb les combles d'ardoises des edi- 
fices publics et ceux des maisons meme jusque vers la fin du regne de 
Louis XIlI. A dater du regne de Louis XIV, on evita de donner de l'im- 
portance aux combles, on chercha meme a les dissimuler; il n'y avait 
plus lieu de s'occuper, par consequent, d'orner ce qu'on pretendait 
cacher. La plomberie qui couronne le comble de la (zhzipelle de Ver- 
sailles est une des dernieres qui aient ete fabriquees avec art. Au com- 
meneement du xvnle siecle, cette belle industrie de la plomberie 
repoussee et fondue etait perdue, et c'est a peine si, vers la fin du 
dernier siecle, on savait faire des soudures. (Voy. PLOMBERIE.) 
CROCHET, s. m. (crosse). C'est le nom qu'on donne aujourd'hui a ces 
ornements termines par (les tetes de feuillages, par des bourgeons en- 
roules, si souvent employes dans la sculpture monumentale du moyen 
äge a partir du x11" siecle. Les crochets sevoient dans les frises, dans les 
chapiteaux, sur les rampants des gäbles ou pignons, dans les gorges des 
archivoltes, entre les colonnettes reunies en faisceaux. Le XIIIÜ siecle a 
particulierement adopte cet ornement; il s'en est servi avec une adresse 
rare. Dans l'article SCULPTURE, nous essayons d'expliquer les origines de 
la plupart des ornements sculptes de l'architecture du moyen fige; ici 
nous nous contenterons de faire connaitre a nos lecteurs les diverses 
transformations du crochet depuis le moment ou il prend place dans la 
decoration jusqu'a celui ou il disparait entierement de l'architecture. 
Nous trouvons dejafembryon du crochet dans la corniche superieure 
de la nef de Feglise de Vezelay, dest-a-dire des les premieres annees du 
X112 sieclc (voy.  chapiteaux interieurs de la nef de la 
meme eglise nous montrent aussi, a la place de la volute antique,l-des 
feuillages retournes sur eux-memes qui sont deja de veritalales crochets 
(voy. CHAPITEAU, fig. 8). Toutefois c'est dans Flle-de-France et sur les 
bords de l'0ise que lecrochet prend une place importante dans l'orne- 
mentationdesle milieu du X119 siecle. Les premiers crochets apparaissant
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.