Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1121177
 381   CRENEAU ] 
percee une archere. Le systeme de defense est etudie avec un soin 
minutieux. 
Soit (fig. T), en A, la face exterieure du crenelage : en a, sont les ar- 
eheres, qui n'ont pas plus de 0'207 a 010,08 d'ouverture; en b, sont les 
trous des hourds perces a distances egales, afin que les madriers qui 
doivent poser surdes solives puissent etre coupes d'avance d'egale lon- 
gueur. En B, le plan du crenelage zivec ses archeres, lesquelles ont 
0113110 a 011545 (Pebrasement; en C, la coupe sur un creneau; en D, la 
coupe sur une archere; et en E, la face interieure sur le chemin de 
ronde. L'appui des archeres est toujours place a une assise en contre- 
bas de l'appui des creneaux, et (voyez la coupe sur Farchere) Pextremite 
de son talus plongeant arrive a une assise au-dessous des trous des 
hourds, afin que, les hourds etant poses, les arbaletriers puissent tirer 
sur les assaillants en dessous des planchers de ces hourds. Ijextremite 
inferieure des archeres est taillee ainsi que l'indique le trace G, afin de 
donner plus de champ au tir sans demasquer Farbaletrier. On voit que 
ces details sont combines avec le plus grand soin; les constructeurs 
observent rigoureusement les memes rnethodes, a tres-peu de diffe- 
rences pres, pendant le cours du X1115 siecle. Ce sont la des creneaux de 
courtines decouverts en temps de paix et couverts seulement en temps 
de guerre par les toits des hourds (voy. Houiin). 
Quant aux ereneatix des tours couvertes, au XIIIÜ siecle, aux creneaux 
sous comble, voici comment ils sont disposes (fig. 8). Les murs ayant 
0'290 (Yepaisseur, les creneaux ont une allege A, afin de permettre aux 
tlefenseurs de voir en dehors. (les creneaux sont munis, a l'exterieur, de 
deux volets a ereniailleres tombant en feuillures, comme les parties 
superieures des sabords des vaisseaux de guerre. Le volet inferieui- 
roule au moyen d'un pivot horizontal dans deux colliers de fer non 
fermes B, de manier-e qu'il soit facile de l'enlever en temps de guerre 
lorsqu'on pose les hourds; car alors les defenseurs passent par les cre- 
neaux comme par des portes, pour se ranger sur les hourds. Le volet. 
superieui" est maintenu par deux gonds G scelles dans la feuillure et se 
regardant: ces volets sont a demeure. Si deux volets ont ete places en 
dehors de ces creneaux au lieu d'un seul, c'est afin de rendre plus facile 
la depose du volet inferieur, qu'un homme peut enlever du dedans, 
ainsi que nous l'avons experimezite; c'est afin encore, en cas d'attaque, 
et les hourds netant pas poses, de garantir les defenseurs contre les 
projectiles lances du dehors de bas en haut, ce qui ne les empeche pas, 
en laissant entrebaille le volet superieur, (l'avoir de l'air et du jour. Si 
memc on laisse seulement le volet inferieur entrebäille, on peut tirer 
sur des gens places en bas des tours sans se demasquer. Ge systeme 
de volets est adopte pour les creneaux qui se trouvent perces sur les 
parapets des courtines a cote des portes donnant enfree du chemin de 
ronde dans les tours (fig. 9). 
Cette precaution etait necessaire pour garantir parfaitement les
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.