Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117653
[ PRINCIPES   29  [ CONSTRUCTION 1 
de notre hypotliese, c'est le releve exact d'un grand nombre de ces arcs 
brises primitifs qui donnent exactement une lleche plus longue que le 
(lemi-diametre, de Fepaisseur des sommiers, une fois, deux fois, trois 
fois. Mais cette preuve n'est evidexite que pour ceux qui ont etc a meme 
de mesurer exactement un grand nombre d'arcs-doubleaux de cette 
epoque. Voici donc une observation generale qui peut etre faite par 
tout le monde, sans recourir a des mesures difficiles a prendre. 
Il est des contrees, comme Flle-de-France, par exemple, ou les arcs- 
doubleaux romans plein cintre n'ont qu'une epaisseur de claveaux 
faible. Or ici, dans les premieresvoütes possedant des arcs brises, Facuite 
de ces arcs est a peine sensible, tandis que dans les provinces ou les 
arcs-doubleaux romans plein cintre avaient une forte epaisseur, comme 
en Bourgogne, Facuile de ces arcs-cloubleaux des premieres voüles 
abandonnant le plein cintre est beaucoup plus marquee. 
L'adoption de l'arc brise etait si bien le resultat des observations que 
les constructeurs avaient faites sur la deformzilion des arcs plein cintre, 
savoir, le relevement des reins et 
l'affaissement de la clef, qu'il existe 48  
_Äi 
un grand nombre darcs-doubleaux lff  QÜX 
du xne siecle traces comme l'indi-    X 7;; 
que la figure 18, dest-a-dire ayant  j X  
quatre centres : deux centres A l j x 
pour les portions d'arc BC, DE, et  fjf?" 
deux centres G pour les portions  
d'arc 0D comprenant les reins ; X  f  
cela pour presenter de G en D une   
plus grande resistance a l'effet de  
relevement qui se fait sentir entre   13x 1L 
les points G etD ; car plus la ligne   {if 
GD se rapproche d'une droite, 1' 
moins elle est sujette a se briser du dedans au dehors ; par ce trace, 
les constructeurs evitaient de donner aux arcs-doubleaux une acuite 
qui, pour eux, encore habitues au plein cintüe, ne pouvait manquer 
de les choquer. 
Dumoment que Parc-doubleau compose de deux arcs de cerclevenait 
remplacer 1e plein cintre, il decoulait de cette innovation une foule de 
consequences qui devaient entrainer les constructeurs bien au dela du 
but auquel ils pretendaient arriver. L'arc brise, l'arc en tiers-point (puis- 
que c'est la son vrai nom), employe comme moyen de construction, 
necessite par la structure generale des grands vaisseaux routes, obtenu 
par l'observation des effets resultant de la poussee des arcs plein cintre, 
est une veritable revolution dans l'histoire de l'art de batir. On a dit: 
aLBS constructeurs du moyen äge, en adoptantfarc en tiers-point n'ont 
rien invente; il y a des arcs brises dans les monuments les plus anciens 
de Grece et d'Etrurie. La section du ttresor d'Atree a Mycenes donne un
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.