Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1121129
f_ CRENEAU il  376  
des tours et murs se modifier totalement. Non-seulement le systeme de 
crenelage est change, mais il se combine avec le systeme des machicoulis 
mobiles de bois connus sous le nom de lzourds (voy. HOURD). LQSJTIOP- 
lons s'allongent, les creneaux deviennent plus espaces, et, entre eux, 
au milieu des inerlons,de petites ouvertures(archeres) sont pratiquees 
pour le tir de Parbalete a main; on evite avec grand soin ces tablettes 
saillantes qui couronnaient les merlons antiques, car ces saillies faci- 
litaient l'escalade ou donnaient prise aux grappins que les assaillants 
f  
Exterleur 
Inhärieur 
jetaient au sommet des murailles pour renverser les parapets. Les cre- 
nelages les plus anciens que nous connaissions en France, construits 
apres les premieres croisades, sont ceux qui couronnent les tours et 
courtines du chäteau de Gar-cassonne (fin du xr siecle ou commencement 
du X119). Ils sontintacts; en voicile (letaiHfig. 2).Dejä, ici, des trous sont 
perces dans les merlons pour le tir de Farbalete : ce sont des fentes 
etroites, sebrasantä Finterieur en forme dlarcude. Ces merlons sont 
cpais, bätis de pierre de taille aux angles et de moellon smille. Des trous 
de hourds sont perces au niveau du sol du chemin de ronde ou des 
planchers, et. un peu au-dessous de l'appui des creneaux; les trous infe- 
rieurs, pour recevoir des liens destines ä soulager les solives en bascule,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.