Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1121098
373 
CREDENCE 
a deux, l'une a droite, l'autre a gauche; plusieurs autels n'en ont qu'une 
a a droite, dest-a-dire du cote de Fepitre. v Il ajoute : a Il n'y a que la 
a credence qui est durcote de Pepitrre qui serve a mettre le calice, les 
a burettes, lelivre des Epitres et les Evangiles, etc. Gelle qui estagauche 
a ne sert de rien, si ce n'est pour faire la symetr-ie, ou tout au plus pour 
u placer quelques chandeliers et quelques violiers. n Au moyen äge, on 
l'amour pour la symetrie n'etait pas pousse a ce point de faire un meuble 
ou de poser une tablette et une armoire en pendant d'une autre, pour 
satisfaire a une manie vulgaire, on suivait simplement les premieres 
rubriques du missel romain, qui ne veulent qu'une credence du cote de 
Fepitre; encore insinuent-elles qu'on peut s'en passer, s'il se trouve une 
fenetre, une retraite d'appui pres de l'autel, ou l'on puisse poser la clo- 
chettc, les burettes, le bassin et Pessuie-mains qui servent pendant la 
messel. aLe ceremonial des eveques, continue Thiers, n'en veut qu'une 
(c aussi, non plus que Gavantus, les autres ceremoniaux et les autres 
a rubriques; encore disent-ils qu'on ne s'en doit servir qu'aux messes 
a solennelles, et non point aux autres  Anciennement, 
(t neanmoins, les credences n'ont ete connues ni des Grecs ni des 
a Latins. l) Anciennement est un peu vague, et nous trouvons des cre- 
dences au-dessus des piscines, ou a cote d'elles, dans des eglises baties 
au x11" et au X1119 siecle, du cote de Pepitre (voy. PISCINE). Ces credences 
ont souvent la forme de petites armoires oü sont de petites niches 
creusees dans la muraille, avec tablette de pierre en avant. Voici 
cependant une credence du 0 
milieu du X111" siecle, qui    
se trouve placee dans l'ar- l 
cature de la chapelle de la  il? 
Vierge de la cathedrale de   
Seez (fig. l). La tablette est f"! "il Wirff z 
peu saillante, munie d'un I    li, ffl, 
petit rebord, ainsi que l'in- [76  " H I  1x1  
dique le profil A; mais la I     
place qu'elle occupe est bien  f,      j, 
inarquee et richement de-   7h11  
coree. Au XVe siecle, 195 0m3-  r, W Mm XKXX  
(lenees pres des autels se x3,   4107)) mm 111,1, Xfx, 
ÜÜmPÜSÜÜt Paribis d'une pe- R, m" If_,1111111111:111111?) 
tite pile ou colonnette 1191" f Xx,  
tant une tablette circulaire f-ff X3 
ou polygonale (fig. 2). Mais F-M-Ü 
ces exemples sont rares, car la plupart de ces objets ont ete detruits 
lorsqu'au siecle dernier on eut la funeste idee de garnir les chapelles 
f a A parte epistolw paretur cereus ad elevationem Sacramenti accendenrlus, parva campa- 
nula, ampullae vikreae vini et aquae, cum pelvicula et manutcrgio mundo in fenestrella, 
seu in parva mensa, ad haec praeparata. n
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.