Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1121034
 367  [ COUIIONNEMENT ] 
x11" siecle; il evitait ainsi les poussees, et il appliquait un mode de con- 
struction qui lui etait familier au plan de ces eglises si communes en 
Saintonge, dans llkngoumoiset le Perigordl. 
La coupole disparait au moment oi1l'art gothique se forme; cepen- 
dant les provinces dans lesquelles ce mode de voüter les edifices avait 
ete generalement applique ne peuvent se defaire entierement de son 
influence, et nous voyons, dans le Poitou et les provinces de l'0uest, la 
voüte d'arete gothique se soumettre encore ä cette influence. (Voyez, 
au mot CONSTRUCTION, les exemples presentes depuis la figure 61 jusque 
la ligure 68.) 
COURONNEMENT m; LA Vmnen. Le couronnement de la sainte Vierge 
est un des sujets frequemment representes par les sculpteurs et les 
peintres verriers du Xllle siecle dans les eglises cathedrales etmeme pa- 
roissiales. A cette epoque (au X1118 siecle), le culte de la Vierge avait pris 
une grande importance relativement a ce qu'il avait ete jusque ce mo- 
ment, et la plupart des cathedrales que les evequcs firent construire 
alors, dans le nord de la France, furent placees sous le vocable de la 
Mere de Dieu. Naturellement, les sculpteurs devaient retracer son 
histoire dans ces edifices; et, parmi les sujets preferes, son triomphe, 
(fest-a-dire son couronnement dans le ciel, prit la premiere place. On 
voit un couronnement de la sainte Vierge sculpte sur le tympan de la 
porte centrale de la cathedrale de Lao11, commencement du X1110 siecle. 
Lale Christ benit sa mere de la main droite et tient le livre des Evangiles 
ferme de la main gauche. A Notre-Dame de Paris, il existe un magnifique 
couronnement de la Vierge sur le tympan de la porte de gauche de la 
lagade occidentale (1245 environ). Il en existe un autre au-dessus du 
linteau de la petite porte Rouge de la meme eglise, face nord (1260 en- 
viron). Sur la faeade principale de la cathedrale de Senlis, est sculpte 
un des plus anciens couronnements de la Vierge (fin du X112 siecle) 
et l'un des plus beaux comme style. A la cathedralc de Reims, sur le 
gable de la porte centrale, le meme sujet est represente dans des di- 
mensions colossales. Au portail de la Calende de la cathedrale de Rouen 
(x1ve siecle), on voit, au sommet du pignon, un couronnement de la 
Vierge; deux anges et deux seraphins sont places des deux cotes du 
Christ et de sa mere. A la porte de droite de la facade de la cathc- 
drale de Sens (x1v" siecle), est sculpte un couronnement de la Vierge; 
des anges sont places dans les voussures. 
Dans ces diverses representations, la Vierge est assise a la droite du 
1 Si ce curieux eclifice se trouvait en Italic, en Angleterre ou en Allemagne, Ü Serait 
connu, etudie, vante et considere comme presentant une des conceptions les plus extraor- 
dinaires de l'art roman. Malheureusement pour lui il est en France, ä quelques RÜOTHÜÜPCS 
des bords de la Loire; peu d'architectes l'ont visite, bien qu'il ait une grande iWPÜÜÜUCC 
au point de vue de l'histoire de l'art. Il faut dire que la construction de ce IHOHUHIBHÜ eSt 
exeeutee avec soin, que la sculpture et les profils sont du plus beau style.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.