Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1120964
COUPOLI 
360 
structions disposees des la base pour les recevoir, et qui, a Pexterieur 
comme a l'interieur, se relient parfaitement aux parties iiiferieures. 
Mais avaneons. Pendant que dans l'ouest de la France nous voyons la 
coupole sur pendentifs prendre racine et se developper ; que dans les 
provinces du centre on cherche a la poser sur des trompes, sur des 
encorbellernents, sur des corbeaux; en Provence, au commencement du 
xnt sieele, la coupole couronne aussi les edifices religieux. En Auver- 
gne, c'est sur le plan de la basilique latine que vient se poser la cou- 
pole; en Provence, c'est sur le plan romain emprunte aux salles des 
thermes, composees de travees avec contre-forts interieurs, sur (les 
plans qui se rapprochent de Feditice connu altome sous le nom de 
basilique (le Constanlin, que s'implante la coupole. Ueglise Notre-Dame 
des Doms a Avignon, quoique mutilee aujourd'hui, nous presente un 
exemple de l'invasion de la coupole sur des plans qui n'etaient nulle- 
ment disposes pour la recevoir. L'unique nef de Feglise Notre-Dame 
des Doms se composait de travees barlongues voütees en berceau sur 
arcs-doubleaux en tiers-point maintenus par denormes contre-forts, 
entre lesquels s'ouvrent aujourd'hui des chapelles interieures. Voici 
(fig. 10) le plan de trois de ces travees, Peglise n'en comportant que six. 
Sur l'avant-derniere, au lieu d'un berceau, huit arcs longitudinaux plein 
cintre, en encorbellement les uns sur les autres, reposent sur les deux 
grands arcs-doubleaux, ainsi que l'indiquent les lignes ponctuees KL 
sur notre plan, afin d'arriver au carre parfait ABGD. A Pinterieur de ce 
carre, quatre trompillons forment Pocfogone. C'est sur cette base que 
s'eleve une petite coupole dont la calotte hemispherique porte sur huit 
colonnes entre lesquelles s'ouvrent des fenetres. Nous donnons (fig. il) 
la coupe de cette construction sur la ligne transversale EF, coupe qui 
nous epargnera de plus longues explications. A lexterieur, cette cou- 
pole estun petit editice octogonal paraissant reposer sur le dallage dont 
est composes la couverture, et ne se reliant d'aucune faeon au reste de 
Pegliset A Peglise de la Major, a Marseille, on trouvait une disposition 
analogue a celle-ci. 
Nous devons donc constater ici encore une influence byzantine 
(car cette coupole de Notre-Dame des Doms rappelle parfaitement 
certaines petites coupoles grecques) venant se meler a des traditions 
latines. Si nous nous transportons des bords du Bhone sur les bords 
du Rhin, nous allons trouver aussi des monuments du X110 siecle 
dans lesquels la coupole apparait, et c'est toujours la coupole byzan- 
tine, bien qu'elle ne soit pas eIetYee sur pendentifs. Mais, d'abord, 
faisons une excursion a Athenes. Une des plus grandes eglises de 
cette ville est Peglise Saint-Nicodemel, dont nous donnons (fig. 12) 
le plan, conforme d'ailleurs a la plupart des plans grecs. Une seule 
coupole surmonte le centre de Fedifice. Si nous faisons une coupe 
sur la ligne AB, voici (fig. 13) le trace que nous obtenons : quatre 
1 vovez Choix düiglises byzantines en Gräce, par A. 
Gouchaud, 1842.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.