Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1120947
[ COUPOLI-I ]  358  
eglise, et ne pas reproduire en petit des formes convenables a une vaste 
construction. La coupole de Feglise Notre-Dame du Port n'est pas por- 
tee sur pendentifs, comme celle de Sainte-Sophie, cela est vrai; mais 
nous venons de voir precedemment que les architectes occidentaux, 
meme en appliquant ce systeme de construction, n'en avaient jamais 
compris le mecanisme. Lecole auvergnate du x10 siecle avait ses me- 
thodes, etait fort avancee dans la voie des arts; elle avait scrupuleuse- 
ment conserve quelques restes des traditions romaines; elle ne faisait 
rien ("la bonne conservation des edifices qu'elle a eleves en fait foi) qu'en 
parfaite connaissance de cause, et, ne comprenant pas probablement 
le systeme de construction des pendentifs, elle preferait employer des 
moyens pratiques a elle connus et dont elle etait süre; ce qui n'en1pe- 
chait pas d'ailleurs ses architectes de prendre a FOrient ce que leur 
intelligence leur permettait de saisir facilement. Pour resumer, nous 
pensons qu'on peut voir dans Feglise Notre-Dame du Port un plan de 
basilique romaine, sur la croisee et les deux bras duquel on aeleve une 
construction qui presente tous les elements constituant la batisse de 
Sainte-Sophie. D'en l'on peut conclure que dans ces eglises romanes 
du centre de la France l'influence byzantine est au moins aussi marquee 
que dans Peglise Saint-Front, qui, atout prendre, est une imitation 
de Saint-Marc de Venise, qui elle-meme etait une copie d'un edifice by- 
zantin dont on ne trouve plus trace, plutot qu'une imitation de Feglise 
Sainte-Sophie. Nous pensons donc que les coupoles, en Occident, ont 
leur origine dans l'architecture orientale, celles de l'0uest comme celles 
du Centre ou celles du Rhin et de l'Allemagne, et que si l'on veut trou- 
ver quelque part une architecture romane locale, ce n'est que dans les 
provinces du Nord, dans Flle-de-France et la Normandie, qu'il la faut. 
chercher. Certainement, les pendentifs ont une importance majeure; 
mais n'existe-tait, dans l'ancien empire d'0rient, que des coupoles sur 
pendentifs? Des eglises grecques, quantite de petits monuments de 
Georgie, de Syrie, ont des coupoles sans pendentifs portees sur des 
trompes, des arcs, des niches ou des tambours; sont-elles moins 
byzantines que Fcglise Sainte-Sophie? Est-ce bien raisonner que de 
dire : a Ce qui distingue la coupole byzantine des autres coupoles, ce 
sont les pendentifs; donc, toutes les coupoles portees autrement que 
sur pendentifs sont etrangeres a l'influence byzantine. a C'est a etran- 
geres a l'influence de Sainte-Sophie ou de Saint-Marc de Venise n qu'il 
faudrait dire, mais non a l'influence byzantine; et encore nous venons 
de faire pressenlir, du moins nous le croyons, que, bien que la coupole 
de Peglise Notre-Dame du Port ne soit pas sur pendentifs, elle pour- 
rait etre fille de celle de Sainte-Sophie. On l'a deja dit: quand il s'agit 
de reconnaitre les influences qui agisssent sur le developpement des 
arts, surtout apres Pantiquite grecque, apres les Romains et les Byzan- 
tins, dest-a-dire en face d'une masse considerable de traditions, il est 
prudent d'analyser les productions du moyen äge avec le plus grand 
soin, et de ne pas se presser d'adopter ou d'exclure telles ou telles de
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.