Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1120797
 343  [ CORNICHE 1 
de ces corniches, de la fin du XIVe siecle, provenant. du sommet de la 
tour nord de la cathedrzile d'Amiens. Les corniches du xive siecle, inde- 
pendamment de la maigreur des profils et de la secheresse de la sculp- 
ture, sont generalement peu saillantes, ce qui devenait neccssaire alors 
que tous les membres horizontaux de l'architecture ctaient sacrifies aux 
lignes verticales; mais, vers le milieu du xve siecle, les corniches de cou- 
ronnement, au contraire, prennent de la saillie, se composent souvent 
d'un assez grand nombre (l'assise-as superposees en encorbellement, or- 
nces de cordons de feuillages, de maniere a presenter une circulation 
facile 51 la base des combles. Les feuillages courent devant des gorges 
profondes, separees entre elles par de fines moulures, et les larmiers 
rappellent, la forme exageree du larmier a boudin de la fin du xnrf 
siecle, dest-ä-dire que le talus superieur est concave, que le boudin 
sfaplatit, se termine par une mouchettc tres-saillante, et que la gorge 
inlerieure est largement evidee (fig. 25). 
   25'  
T 1  1! J 
  LLh 
  Äfwia _f p, 
 i     ÄN 
14' La",   l;  j uiff-ffffav" f"   bar: 
 f H 
w f f _ m? ÄMA-    w 
    Fit-taxa, 
Au commencement de la renaissance, on apercoit deja, dans l'archi- 
tecture civile surtout, un retour vers les formes de la corniche romaine : 
le larmier gothique est supprime. Cependant ce n'est. guere que vers 
le milieu du XVle siecle que Pentablement romain reparait dans les edi- 
iiccs. La hello corniche de la tour carree du chäteau de Blois, batie sous 
Louis Xll, conserve encore ses membres gothiques, avec quelques de- 
tails emprunles a l'architecture antique. Sur un rang (loves retournes 
est posee une arcature soutenue par (les corbeaux, qui rappelle les ma- 
chicoulis de couronnement des chateanx forts du xiwe sii-cle. Sur l'ar- 
cature, on retrouve l'assise en gorge decoree de feuillages disposes 
comme les crochets des X1119 et XIVD siecles, puis le larmier du xvc sieclc 
a peine altere 1. 
Ijliotel de ville d'Orleans, bäti en 111.42 par maitre Vial-t, gt qui P115- 
sente, malgre cette date ancienne, tous les caracteres de Fepoque de 
Louis XII, est couronne d'une corniche dans le genre de celle du pa- 
1 Voyez Ere) 
1plcs de däcaration, 
P0P L. 
Gauchcrel.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.