Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1120546
[ CORBEAU ]  3118  
et celles du bas cote du choeur de la cathedrale de Sens. Dans Teglise 
de Montreal que nous venons de citer, pour ne pas emharrasser le 
sanctuaire par des piles engagees portant de fond, l'architecte a porte 
non-seulement les arcs ogives, mais encore Parc-douhleau sfäpar-ant les 
deux voütes qui couvrent l'abside carree, sur de puissants corbeaux 
 k Xf u W   j? 47 
"MW  V" f! 7 i?  v,  
XX XXÜISXXQXX XW f  M L j 
W  W  if,  if: 
x  N M  w  W"    
 .1 if x; 
xffm   {Il  
   VÄNÜL J  
 f f wma  f"? 
    
profondement engages dans la construction (fig. 17). Dans cette figure. 
on voit, en A, le tirant de bois pose pour maintenir la poussee des ZIPCS 
pendant la construction, et coupe au nu du sommier lorsque celle 
construction s'est lrouvee suffisamment chargee. 
Au XIIIE siecle, lorsque les voütes ne portent pas de fond, elles ne re- 
posent plus sur des corbeaux, mais sur des culs-de-lampe (Voy. ce mot). 
Le corbeau de pierre appartient presque exclusivement ä Pepoque 
romane, au x11" siecle et au commencement du X1119. Quant au corbeau 
de bois, ffest-ä-dire aux saillies formees par les poutres ou les solives 
sur le nu d'un mur, il se retrouve dans toutes les constructions de bois 
jusqu'ä Fepoque de la renaissance. (Voy. CHARPENTE, MAisoN, PAN m1 
BOIS, SOLIVE.) .
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.