Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1120493
313 
CORBEAU 
deux tours (fig; 10). Le constructeur a certainement eu ici Fidee de 
mettre ce membre de pierre en rapport de formes avec la piece de bois 
quül soulageait. 
La salle (Farines de la ville de Gand, en Belgique, a conserve des cor- 
beaux analogues sous ses poutres maitresses (tigull), mais beaucoup 
plus riches et figurant exactement un lien reposant sur un corbeau A 
engage dans le mur, et portant sous la poutre un chapeau B, ainsi que 
cela se doil, pratiquer dans une oeuvre de charpenterie. 
Au xv" siecle, ces formes rigides sont rares, et les corbeaux destines 
a porler des poutres sont riches de sculplure, souvent ornes de figures 
et d'armoiries, mais ne conservent plus l'apparence d'une picce de bois 
inclinee ou placee horizontalement et engagee dans la muraille. Tels 
sont les corbeaux des grandsalles des chäteaux de Goucy et de Pierre- 
fonds (fig. 12), qui soulageaient les entraits des charpentes. 
Les niachicoulis usites dans les ouvrages militaires des xiv" e! 
xve siecles sont supportes par des corbeaux composes de trois ou quatre 
assises en encorbellement (voy. Mxcmcoums). 
iv.  40
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.