Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1120406
[ CONTRE-Four ]  804  
ouvert sur la cour, regnait le long du hatiment bati sur la rue. Ces 
voütes reposaient sur des piles greles epaulees par des nerfs saillants 
tenant lieu de contre-forts et donnant de l'assiette a ces piles 1. Les ar- 
ehivoltes des portiques penetraient dans les faces oblilques (leriqcontre- 
forts de maniere a marier es cour es avec 
21 i   [l les points d'appui verticaux. A Fhotel de 
 W la Tremoille, on ne trouvait. pas ces sur- 
 charges de dais, de culs-de-lampe, ces 
  penetrations de prismes qui donnent a un 
näl edifice l'apparence d'une aruvre (Perfe- 
Ülf; vrerie faite pour etre curieusement exa- 
vil" f minee de pres. La construction de cette 
J"  habitation etait si bien entendue, que. 
Jf-Ä  malgre Fextreme legerete des piles et la 
 Ü    oussee des voütes, rien n'avait bouge: 
{l if i? gependant, lorsque la demolilion se fit, 
f] ; sil  on ne trouva aucun chainage de fer au 
f]; l? mi f niveau du premier etage. Il va sans dire 
h Il J  quiau niveau des naissances des arcs des 
   19' voütes on n'avait pas place, comme dans 
 "i l;_ les portiques de liarchitecture italienne. 
"t, ,   ces barres de fer horizontales qui accu- 
Z3" Üiff-  g: sent si brutalement l'impuissance des 
H il.  constructeurs.   
 v" , Z_ La renaissance se trouva evulernment 
 j m, M212;  fort embarrassee lorsque la necessiletobli- 
'V'   i; geait a placer des contre-forts a l'exte- 
   Jlil  Ä rieur des ediiices pour resister a des pous- 
fi; secs. Elle nimagina rien de mieux que de 
 les decorer de pilastres ou de colonnes 
 rgl 't empruntes a l'art romain. Quelquefois, 
iff; il!   comme dans la cour du chateau vieux de 
 -i l!      Saint-Germain en Laye, elle les reumt aux 
la  [fit differents etages de la construction par 
i J lWFWÜ des arcs formant galerie ou balcons; mais 
 detait encore la une tradition gothique donl 
nous indiquons l'origine dans notre article sur la ÜONSTRUCTION, fig. 420. 
Elle ne tarda pas a s'eteindre comme les autres, et lorsqu'il fallut abso- 
lument etablir des contre-forts devant les facades des hatiments reli- 
gieux ou civils, on superpose des ordres romains les uns sur les autres. 
Si cette application singuliere des ordres antiques produisit un grand 
effet (ce que nous nous garderons de decider, puisque c'est matiere 
1 Voyez Architecture civile et domest. 
de MM. 
Verdier et Cattois,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.