Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1120395
 303  [ CONTRE-FORT ] 
par exemple, du trace des grands contre-forts qui epaulent la facade 
occidentale de la cathedrale de Rouen, et. qui furent eleves au commen- 
cemenl du xvi" siecle, sous le cardinal d'Amboise, peut passer un mois 
entier a relever leurs plans, a comprendre les penetrations des cen- 
taines de prismes qui les composent; et cependant ce travail et cette 
recherche ne produisent, en execution, qu'un effet desagreable. 
Les contre-forts du xve siecle et du commencement du XVle se com- 
posent generalenlent d'un corps dont les faces se coupent et se penc- 
trent suivant des angles a 45 degres. Ainsi la base est carree, presen- 
lant une face parallele au mur et deux faces perpendiculaires a ce mur. 
Au-dessus de la premiere retraite, le carre, au lieu de presenter un de 
ses cotes sur la face, presente un angle; les deux cotes diagonaux alors 
sont flanques jusquia une certaine hauteur de deux appendices a base 
carree, les faces paralleles aux faces de la generalrice, et formant des 
prismes termines par des pyramides ; au-dessus, le contre-fort se pre- 
sente d'angle et porte des pignons, puis son pinacle. Le plan (fig. 20) 
donne la section horizontale de ces sortes de contre-forts, et Feleva- 
tion (fig. 21) leur aspect. Ce principe, pendant les derniers temps de 
l'architecture gothique, est applique avec une monotonie desesperante. 
Quelquefois ces carres, poses leurs faces paralleles aux parements ou 
diagonalement, se subdivisent encore, se creusent en niches, se cou- 
vrent d'un plus ou moins grand nombre de profils; mais le principe 
est toujours le meme (PINAGLE, TRAIT). C'est encore dans Plle-de-France 
que les abus de ces penetrations sont le moins frequents et qu'on ren- 
contre, jusqu'aux derniers efforts du gothique, un goüt fin ; qu'on sent, 
chez les architectes, une sorte de repulsion pour les exagerations. 
Le joli hotel de la Tremoille a Paris, dont la demolition est ä jamais 
rfrgrettable, et qui avait ete bäti dans les premieres annees du XVIe sie- 
cle, conservait, au milieu du luxe d'architecture de cette epoque, cette 
sobriete dans les (letails et cette raison dans la composition, sans les- 
quelles toute oeuvre d'architecture fatigue les yeux. Un portique voüte,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.