Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1120214
285 
CONTRE-FOND 
petite eglise d'Allonne, dont le chevet parait avoir ete construit vers 
la fin du x16 siecle (fig. 2). 
Ces contre-forts maintiennent la poussee des voütes (Tarete, et ils 
sont composes de faeon a pouvoir former retour (Fequerre, ainsi que 
l'indique le plan A. Leur sommet, qui n'est plus qu' un pilastre de 
01'320 de saillie environ, est termine par un ornement sculpte B, figurant 
a peu pres un chapiteau, sur lequel repose la tablette servant de cor- 
niche. Cependant les contre-forts rectangulaires primitifs, peu sail- 
lants, sont geneitalement couronnes et empattes, ainsi que l'indique la 
figure 3, dans Hle-de-France, la Champagne, la Bourgogne et la Nor- 
mandio; mais dans cette derniävre province, des le Xle sieclc, ils se com- 
posent souvent de deux ou trois corps retraites en section horizontale, 
tandis qu'en elevation ils montent de fond, sans ressauts : tels sontles 
contre-forts qui flanquentla facade de Feglise abbatiale de Saint-Elienne 
a Gaen (fig. Il). D'ailleurs, contrairement ä la methode bourguignonne 
et champenoise, ces contre-forts normands anciens, dans les construc- 
tions monumentales, sont eleves en assises basses, reguliäfes, de meme 
hauteur que celles composant les parements des murs et se reliant
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.