Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117555
l PRINCIPES ]  19  [ CONSTRUCTION i] 
(Parole romaine, construite par travees, n'avait point d'arcs_doubleaux 1 
elle portait sur des piles ou des colonnes saillantes, ainsi que le repre- 
sente la figure 7, oest-ä-dire (voyez la projection horizontale A d'une 
fle ces voütes) que les diagonales BG, DE, produites par la penetration 
(le deux demi-cylindres de diametres egaux et formant aretes saillantes, 
portaient sur les angles saillants des piles. Mais les architectes romans 
ä A T.  
 n 
 x 
KX  
N: X 
X  VXE 
x f X  
 c X 
X w  x 
x 
X 
ayant d'abord renforce les grandes voütes en berceau par des arcs- 
doubleaux, ainsi que le fait Voir notre figure 3, et venant ä remplacer 
ces voütes demi-cylindriques par des voütes (Parete barlongues, con- 
serverent les arcs-doubleaux; ils ne pouvaient faire autrement, puis- 
que les diagonales, de ces voüles etaient des demi-cercles, et que leur 
sommet skälevait au-dessus du sommet des arcs dont le (lianletre eluit 
donne par Fecartement des piles. 
f w 
I 
l 
l 
FT 
Afin de nous faire comprendre, soit (fig. 8) la coupe longitudinale 
d'une voüte (Faräte romaine composee de travees; la ligne AB est ho- 
riwfllille : c'est la Coupe du demi-cylindre longitudinal. Soit (Üg- 351.5) 
1a coupe longitudinale d'une voüte d'arete romane sur plan barlong; 
la ligne AB est une suite de courbes, ou tout au moins de lignes brisees 
l-eunissant les points C, D, sommets des arcs transversaux, avec les
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.