Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1120016
L hilLlTAlplg J  265  L CONSTRUCTION 1 
l'hexagone sont zilternativcinent posees pleins sur vides, de sorte qu'en 
coupe perspective nous voyons que les pieds-droits s'elevent sur les 
clefs des arcs en tiers-point formant niches d'une pile a l'autre, ainsi 
que l'indique la figure 144. Cette construction evite le deliaisonnement 
qui peut se produire et se produit ordinairement dans un cylindre 
ifenfermant des niches percees les unes au-dessus des autres; elle per- 
met aussi d'ouvrir des meurtrieres se chevauchant et decouvrant tous 
les points de l'horizon. Nous supposons detruite la voüte de Fetage 
inferieur au-dessus de la cave, afin de laisser voir l'ensemble de la 
construction. On ne peut descendre dans cette cave que par l'oeil perce 
au sommet de la voiite. On comprend comment une pareille construc- 
tion, reposant sur un massif plein et sur un etage inferieur dont les 
murs cylindriques sont tres-epais et renforces par un talus exterieur, 
sepaulant a chaque etage par le moyen des piles chevauchees, devait, 
defier tous les efforts de la sape ; car, pour faire tomber une tour ainsi 
batie, il eut fallu saper la moitie de son diametre, ce qui n'etait pas 
facile a executer au sommet d'un escarpement et en presence d'une 
garnison possedant des issues souterraines sur les dehors. 
Examinons maintenant la construction du donjon de Goucy, bati par 
Enguerrand Ill, vers 1225. (l'est un cylindre de plus de 30 metres de 
diametre hors d'oeuvre, sur une hauteur de 60 metres. Il comprend 
trois elages voütes de 13 metres de hauteur chacun et une plate-forme 
crenelee. Le sol du rez-de-chaussee est a 5 metres au-dessus du fond 
du fosse, et depuis ce sol interieurjusqu'au dallage du fosse, le cylindre 
s'cmpatte en cone. La lnagfonnerie, pleine dans la hauteur des deux 
etages inferieurs, a 5m50 depaisseur, et est encore consolidee par 
des piles interieures formant douze contre-forts portant les retombees 
des voütes (voy. DONJON). 
La figure 145 donne la coupe perspective de cette enorme tour. Les 
niches inferieures sont etresillonnees a moitie de leur hauteur par des 
arcs A formant des reduits releves au-dessus du sol, propres au clas- 
sement des armes et engins. Au premier etage, des niches entre les 
contre-forts slälevfent. jusqu'a la voüte, et leurs arcs en sont les forme- 
rets; Au second etage, la construction pouvait etre plus lcgere ; aussi 
le cylindre se retraite ä Finterieur pour former une galerie relevec B 
permettant a un tres-grand nombre de personnes de se reunir dans 
la salle superieure. Mais il faut expliquer la construction remarquable 
de cette galerie. En plan, le quart. de cet etage du donjon presente la 
figure M6. Sur les douze piles A, B, portent les arcs-douhleaux de tete 
t1 tenant lieu de formerets a la grande vofite centrale D. Ces piles A, B, 
ont leurs deux parements lateraux paralleles. Des points l; sont bandes 
d'autres arcs-doubleaux G paralleles aux arcs C, mais plus ouverts, et 
dont les naissances viennent penetrer les surfaces biaises des piles. 
Sur les arcs-doubleaux G et. G sont bandes des berceaux on tiers-point 
EF. D'autres berceaux IK, paralleles aux cotes L du polygone a vingt- 
1v.  34
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.