Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1119892
la Ferte-ltlilon, et augmenta celles de Grepy et de Bethisy. Toutes les 
constructions entreprises sous" les ordres de ce prince sont d'une exe- 
cution et d'une beaute rares. Ony trouve, ce qu'il est si difficile de reu- 
nirdans un meme editice, la parfaite solidite, la force, la puissance avec 
Pelegance, et cette richesse de bon aloi qui n'abandonne rien aux ca- 
prices. A ce point de vue, les bätiments de Goucy, eleves vers 1400, ont 
toute la majeste grave des constructions romaines, toute la gräce des 
plus delicates conceptions de la renaissance. Laissant de cote le style 
de Fepoque, on est oblige de reconnaitre chez les architectes de ce 
temps une superiorite tres-marquee sur ceux du XVIe siecle, comme con- 
structeurs : leurs conceptions sont plus larges et leurs moyens d'exe- 
cution plus surs et plus savants; ils savent mieux subordonner les 
details a l'ensemble et bätissent plus solidement. La granttsalle du 
chäteau de Coucy, dite salle des Preux, etait une oeuvre parfaite (voy. 
CHATEAU); nous n'en montrerons ici que certaines parties tenant plus 
particulierement a l'objet de cet article. Cette salle sclevait au premier 
etage sur un rez-de-chaussee dont les voütes reposaient sur une epine 
de colonnes et sur les murs lateraux. Elle n'a pas moinsde 16 metres 
de largeur sur une longueur de 60 metres; c'est dire qu'elle pouvait 
contenir facilement deux mille personnes. D'un cote, elle prenait ses 
jours sur la campagne, a travers les epaisses courtincs du chateau; 
de l'autre, sur la cour interieure (voy. ÜIIATEAU, fig. 16 et 17). Deux 
enormes (zheminees doubles la chauffaient, et les laaies latex-ales etaient 
au nombre de six, trois sur le dehors et trois sur la cour, sans comp- 
ter un immense vitrage perce au midi sous le lambris de la voüte de 
bois. Les baies laterales etaient surmontees de lucarnes penetrant dans 
u ä un maistre charpentier, comme l'on a accoutumc de faire, on bien  quelque peintre, 
H quelque notaire, et autres qui se disent fort habiles, et le plus souvent n'ont gucres 
u meilleur jugement et conseil que ceux qui le leur demandent..." Souventes fois aussi 
u j'ay veu de grands personnages qui se sont trompez d'eux-intimes, pour autant que la plu- 
a part de ceux qui sont aupres d'eux jamais ne leur veulent contredire, ains comme desi- 
u rant de leur complaire, ou bien ä fuultc qu'ils ne licntendent, respondent incontinent tels 
a mots ; C'est bien dict, monsieur ; dest une belle invention, cela est fort bien trouve, et 
lt montrez bien que vous avez trcs bon entendenzent; jamais ne sera veu une telle oeuvre 
a au monde. Mais les fascheux pensent tout le contraire, et en discourent par dcrriere 
a peult-ätre, ou autrement. Voile comment plusieurs seigneurs se trompent et sont con- 
u tentez des leurs. n Nous pourrions citer les six premiers chapitres tout entiers du lfiiilä 
de Philibcrt de FOrmB; NOUS y renvoyons nos lecteurs, comme 51 un chef-d'oeuvre de bon 
sens, de raison, de sagesse et dlhonnetcte.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.