Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1119777
l CIVILE ]  241  [ CONSTRUCTION ] 
pouvant basculer, Pencorbellement A ne tend plus qu'a glisser de B 
en G. Or, il s'agit de rendre le frottement assez puissant sur ce lit DG 
au moyen de la charge verticale E pour empocher ce glissement. Les 
encorbellements possedent donc deux proprietes : le soulagement des 
portees au moyen des bascules arretees par les charges en queue, et 
l'action de resistance aux poussees obliques par l'augmentation des 
surfaces de frottement. 
On reconnait donc que, dans tous les cas, les constructeurs du moyen 
age emploient les resistances actives, dest-a-dire le systeme d'equi- 
libre, au lieu du principe des resistances passives de la construction 
romaine. Gomme toujours, d'ailleurs, ces constructeurs poussent les 
(ionsequences d'un principe admis jusqu'a ses dernieres limites; ils 
ne semblent pas connaitre ces inlpossibilites que notre art moderne 
oppose, sous fornxe de veto academique, aux tentatives hardies. La con- 
struction, pour eux, n'est pas cette science qui consiste a dire : a Voici 
les regles, voici les exemples; suivez-les, mais ne les franehissez pas.  
Au contraire, la science, pour eux, dit: a Voici les principes generaux, 
ils sont larges, ils n'indiquent autre chose que des moyens. Dans l'ap- 
plication, etendez-les autant. que la matiere et votre experience vous 
le permettent; nous ne vous demandons que de rester tideles a ces 
principes gtineraux: d'ailleurs, tout est possible a celui qui les sait 
appliquer. U Est-ce la un art stationnaire, hieratique, etranger a l'esprit 
moderne, comme on a pretenflu si longtemps nous le faire croire? 
Est-ce relirograder que de Petudier, de s'en penetrer? Est-ce la faute 
de cet art si beaucoup n'en traduisent que l'apparence exterieure, en 
compromettent le developpement par des pastiches maladroits? Impu- 
tons-nous a Pantiquite les mauvaises copies de ses arts ? Pourquoi donc 
faire retomber sur les arts du moyen age en France les fausses appli- 
cations qu'on a pu en faire, soit en Italie, avant la renaissance, soit chez 
nous, de notre temps? Depuis le moment ou il a eue admis qu'il n'y 
avait d'architecture qu'en Italie, que les architectes ont ete, comme des 
moutons marchant sur les pas les uns des autres, etudier leur art dans 
cette contree, l'enseignement academique n'a voulu voir le moyen age 
que la. Or, les editices du moyen äge en Italie sont, au point de vue de 
la structure, des bittisses mediocrement entendues. Presque toujours 
ce ne sont que des constructions clerivees de Pantiquite romaine, reve- 
tues d'une assez mechante enveloppe empruntee aux arts du Nord ou 
de l'Orient. A coup sur, ce n'est pas la ce qu'il faut aller etudier au 
dela des monts. Gomme construction, on n'y trouve ni principes arre- 
tes, ni suite, mais un amas desordonne de traditions confuses, des 
influences qui se combattent, un amour barbare pour le luxe a Cotä 
d'une impuissance evidente 1. Qu'est-ce que les basiliques de Home, par 
1 Un seul exemple pour prouver que nous Wexagärons pas. Nous avons V11, dans cet 
article, ä la suite de quels efforts persistants les constructeurs du Nord sont arrives ä se 
rendre maitrcs de la poussee des voütes, et dans quelles conditions ils voulaient assurer 
iv.  31
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.