Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1119595
Ghartres, qui datent de la fin du X110 siecle et du commencement d11 
X1110.  de meilleures constructions, mieux coneues, 
plus grandioses, plus saines, sans luxe,_et qui donnent une plus haute 
idee du savoir et du sens pratique des architectes? Les ensembles et 
les details de quelques-uns de ces vastes batiments etant graves avec. 
un soin minutieux dans l'ouvrage de M. Verdier sur l'architecture ci- 
vile, nous ne croyons pas necessaire de les reproduire ici; nous don- 
nerons a nos lecteurs quelques constructions qui n'ont point encore 
ete etudiees el qui ont une importance au moins cigale a celles-ci. Il 
existait, dans l'abbaye de Sainte-Marie de Breteuil, un vaste batiment. 
tlanque de quatre tourelles et crenele, qui pouvait au besoin se de- 
fendre. Son rez-de-chaussee renfermait les cuisines et leurs depen- 
(lances. Le premier etage contenait les dortoirs des hotes du monas- 
tere ; le deuxieme, une grande infirmerie; le troisieme, des magasins 
de provisions, el le quatrieine, sous le comble, un grenier pour les 
grains. Un escalier lateral, passant a travers les contre-forts et couvert 
en appentis, s'elevait. jusqu'au second etage; les tourelles d'angle pos- 
sedaient en outre des escaliers a vis communiquant d'un etage a l'autre. 
Ge batiment n'etait vente qu'a rez-de-chaussee et sous les combles; il 
etait divise par un rang de piliers dans la longueur. Des contre-forts 
lateraux maintenaient. la poussee des ventes. Voici (fig 123) quel etait 
l'aspect de ce batiment. a lexterieurg. Nous voyons le pignon auquel est 
adossee la grande cheminee de la cuisine. Un contre-fort triangulaire, 
Ou eperon, donne de la force a ce mur pignon au droit. du tuyau de 
la cheminee. Pour bien saisir cette construction, il faut recourir au 
plan (fig 123 bis), pris au niveau du rez-de-chaussee. Tout l'espace AA, 
lfest-a-dire la derniere travee de la salle, est. occupe par la cheminee, 
dont le tuyau seleve en B entre deux arcs. En G, sont des ouvertures 
exterieures communiquant par une tremie a des ventouses D desti- 
nees a activer vigoureusement. le feu pose sur des grilles relevees, 
et a etablir un courant d'air suffisant pour entrainer la fumee dans 
le tuyau central. La coupe, figure 123 ter, faite sur la ligne IK du plan, 
nous indique en B le tuyau de la cheminee, en G la tremie ponctuee, 
et. en D les ventouses. On observera que la circulation du crenelalgv 
lateral n'est point interrompue par les tourelles et les pignons, mais, 
au contraire, que cette circulation subsiste devant les pignons a un 
niveau inferieur. La figure 123 quater indique, en A, la coupe du 
rez-de-chaussee sur la ligne EF du plan, et en B cette coupe sur 
la ligne GH. Dans la coupe A, on voit en G les arcs qui forment. le man- 
teau de la cheminee divisee parla grosse pile, en D les bouches de ven- 
touses avec la grille relevee. Dans la coupe B, les arcs M qui forment 
Voyez PArcIzitect. 
 Voyez lu üIon-ogr. 
civile et ziomesl. de MM. Aymar Whrdier 
zfabbayes, blibhoth. Sainte-Gencvieve. 
Cl Cnttois.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.