Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117475
M  [ CONSTRUCTION ] 
[ PRINCIPES ]     
t1 IVIiiÜ int sous une meme direction conservant les tradIHOIIS, Gnfegls" 
T 1   1  f  dirent au 
trant les perfectionnements; 40 Parce qweux seuls MOIS etän 11. bb 1e 
  f d tdcs etablissements relevant e a a) 
loin leur influenceten on anfim; de tous les 05.0115 partiels qui se fai- 
mere, qu ils duren ainsi pro 1       11s et les 
 A    w 11e climat les moeu 
sanent dans des ccmtiees .f0_1 lddiffeielrläfeäews Fjlliqieux que rart de 1;, 00n- 
ÜÄÜHÜÜÜÜS- Ü 951 1111111111116 eäxol(l a 1.6 s, I" wlre de Gluny 
slruotion dutde sortir? au x12 siecle, de la bälfbälllh .1 01 l l g 
comme le Plus considerzible (VOY- ARCHITECTURE MÜNÄSTIQÄHÜ): Ütp 11 
      Ä-le econsruc- 
   futle piemiei qui eut une eco  
'.'1T1t et le lus eclaiie   
Feliiiägdont lesgrincipes nouveaux devaient Pmdulfe, 1111 X110 Swcm des 
  Ff chis des dernieres traditions romaines. Quels sont 
monumen s a 11111    , 
   y f   ls?(1 est ce que nous devons 
 f? mment se dm eloppeient 1 
CES pl IÜCIPÜS  (70 
examiner. 
Pn1Nc1rns._Pourque des principes nouveaux se (leveloppent, en toute 
chose, il faut qu'un etat et des besoins nouveaux se manifestent. Quand 
l'ordre de Saint-Benoit se reforma au xiesiecle, lcstendances des refor- 
mateurs ne visaient. a rien moins qu'a changer toute une societe qui, a 
peine nee, tombait deja en decomposition. Ces reformateurs, en gens 
httbiles, commencerent donc par abandonner les traditions vermoulues 
de la societe antique : ils partirent de ricn, ne voulurent plus des habi- 
tations a la fois somptueuses et barbares, quijusqualors avaient servi 
de refuge aux moines corronipus des siecles precedents. Ils se batirent 
eux-memes des cabanes de bois, vecurent au milieu des champs, pre- 
nmt la vie comme le pourraient faire (les hommes abandonncs a leur 
seule industrie dans un rlesert. Ces premiers pas eurent une influence 
persistante, lorsque meme la richesse croissante des monasteres, leur 
importance au milieu de la societe, les porterent bientot a changer 
leurs cahutcs contre des (lemeui-es (lurables ct haties avec luxe. Satis- 
faire rigoureusement au besoin est. toujours la prcmiere loi oliservtie, 
non-seulement dans l'ensemble des batiments, mais dans les details (le 
la construction; ne jamais sacrifier la solidite a une vaine apparence 
(le richesse est la seconde. Cependant la pierre et le bois sont toujours 
de la pierre et du bois, et si l'on peut employer ces matieres dans une 
construction en plus ou moins grande quantite, leur fonction est la 
memc chez tous les peuples et dans tous les temps. Quelque riches et 
puissants que fussent les moines, ils ne pouvaient esperer construire 
comme l'avaient. fait les Romains. Ils setforcercnt donc (Felever des 
constructions solides et durables (car ils comptaient bien batir pour 
l'avenir) avec economie. Employer la methode romaine la plus ordi- 
naire, (fest-a-dire en composant leurs constructions de massifs de 
blocages assis entre des parements de brique ou de moellon, detait. 
mettre a l'oeuvre plus de bras qu'ils n'en avaient a leur disposition. 
Construire au moyen de blocs enormes de pierre de taille, soigneu- 
sement tailles et poses, cela exigeait des transports impossibles faute 
de routes solides, un nombre considerable (Pouvriers habiles, de betes
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.