Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117463
 CONSTRUCTION ]  10  [ APERCU ] 
cine et meme la pharmacie sans etre medecin ou apothicaire; mais l'ar- 
chitecture! c'est une autre affaire. 
Pour nous rendre compte des premiers efforts des constructeurs du 
moyen fige, il faut d'abord connaitre les filaments dont ils disposaiexit 
etles mo_yeiispratiques en usage alors. Les Romains, maitres du monde, 
ayant su (etablii- un gouvernement regulier, uniforme, au milieu de tant 
de peuples allies ou conquis, avaiententre les mains des ressources qui 
manquaient absolument aux provinces des Gaules divisees en petits 
Etats, en fractions innombrables, par suite de Petablissement du regime 
feodal. Les Romains, lorsqu'ils voulaient couvrirune contree de monu- 
ments (lutilite publique, pouvaient jeter sur ce point, a un moment. 
donne, non-seulement une armee de soldats habitues aux travaux, mais 
requerir les habitants (car le systeme des requisitions etait pratique sur 
une vaste echelle par les Romains), et. tibtenir, par le concours de cette 
multitude de bras, des resultats prodigieux. Ils avaient zidopte, pourcen- 
struire promptement et bien, des methodes qui s'accordaient. parfaite- 
ment avec cet. etat social. Ces methodes, les constructeurs du moyen fige 
eussent-ils voulu les employer, oü auraient-ils trouve ces armees de tra- 
vailleurs ? Comment faire arriver, dans une conlree denuee de pierre 
par exemple, les materiaux necessaires a la construction, alors que les 
iIHClOUIIQS voies romaines etaient defoncees, que l'argent manquait 
pour acheter ces materiaux, pour obtenir des betes de somme; alors 
que ces provinces etaient presque toujours en guerre les unes avec les 
autres, que chaque abbaye, chaque seigneur se regardait, comme un 
souverain absolu d'autant plusjaloux de son pouvoir, que les contrees 
sur lesquelles il setendait etaient. exigues! Comment organiser des 
ifequisitions regulieres d'hommes la on plusieurs pouvoirs se dispu- 
taient lapretlominance, ou les bras etaient a peine en nombre suffisant 
pour cultiver le sol, ou la guerre etait lfetat normal? Comment faire 
ces enormes amas d'approvisionnements necessaires a la construc- 
tion romaine la moins etendue? Comment nourrir ces ouvriers sur un 
mente point? Les ordres religieux, les premiers, purent seuls entre- 
prendre des constructions importantes: '10 parce qu'ils reunissaient sur 
un seul point un nombre de travailleurs assez considertiltle, unis par 
une meme pensee, soumis a une discipline, exonertis du service mili- 
taire, possesseurs de territoires sur lesquels ils vivaient; 2" parce qu'ils 
amasserent des biens qui s'accrurent promptement sous une adminis- 
tration regulitere; qu'ils nouerent des relations suivies avec les etablis- 
sements voisins, qu'ils (lefricherent, assainirenl. les terres incultes, 
ffiwfffent des POÜIGS, se tirent donner ou acquircnt les plus riches car- 
rieres, les meilleurs bois, elevereut des usines, offriront. aux paysans 
des garanties relativement sures, et peupler-eut ainsi rapidenlent leurs 
terres au (letriment de celles des seigneurs laiques; 3" parce qu'ils 
purent, grace a leurs privileges et a la stabilite comparative de leurs 
institutions, former, dans le sein de leurs monasteres, des ecoles d'ar- 
tisans soumis ä un apprentissage regulier, vetus, nourris, entretenus,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.