Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1119247
[ CONSTRUCTION 1  188  f DEVELOPPEMENTS ] 
apres que les tassements de la construction ont produit leur effet, afin 
d'eviter toute chance de rupture. On voit en M (detail L) les feuillures 
destinees a recevoir les claires-voies vitrees exterieures de la galerie, 
et en N celles destinees a recevoir la claire-voie interieure supportant 
la piece de recouvrement et les meneaux des fenetres. Gommentdes 
claires-voies aussi minces peuvent-elles etre maintenues toutes deux 
dans des plans verticaux ? Celle interieure n'a que 0"',21 d'epaisseur, et 
celle exterieure 0'222, compris toutes saillies. Leur Pigiditä est obte- 
nue par le moyen le plus simple, en ce que Farcature de chacune d'elles, 
comprise entre les feuillures dont nous venons de parler, est d'un seul 
morceau. Chaque claire-voie n'est donc composee que de trois mor- 
ceaux : deux pieds-droits et une dalle de champ percee d'ajours. Il ne 
faut pas oublier ce que nous avons dit plus haut des materiaux employes 
dans la construction de Peglise Saint-Urbain. L'architecte avait fait 
sa bätisse resistante de pierre commune, sorte de moellon pique, et 
tout ce qui n'etait quaccessoire, decoration, cheneaux, claires-voies, 
de pierres de Tonnerre basses de banc, tries-fermes, mais de grandes 
dimensions en longueur et largeur. Ces pierres de Tonnerre ne sont 
reellement que des dalles dont Fepaisseur varie de 0m30 a 0m30, 
d'une excellente qualite. L'edifice ne se compose que de contre-forts 
entre lesquels sont posees des dalles de champ ajourees. Ce singu- 
lier systeme de construction est applique partout avec cette logique 
rigoureuse qui caracterise l'architecture de la fin du xme siecle 1. 
Prenons donc la claire-voie exterieure de la galerie du choeur de 
Saint-Urbain, et examinons comment elle est taillee, posee, et comment 
elle se maintient dans son plan vertical. Nous la tracons ici (fig. 105), 
en plan A, en elevation exterieure B, et en coupe G. La pierre de re- 
couvrement D, rendant ces deux arcatures solidaires, formant cheneau 
et appui des fenetres hautes, est faite d'une ou de deux pieces venant 
se joindre aux morceaux pris sous les piliers interieurs et traces en F" 
dans le detailLde la figure 104. Pour donner plus de poids et de rigi- 
dite a la grande dalle ajouree formant Parcature exterieure vitree 
(fig. 105), et dont la coupe est tracee en E, cette dalle porte une balus- 
trade G faisant corps avec elle, prise dans le meme morceau, de sorte 
que le cheneau D, formant plafond de la galerie, est porte sur une saillie 
reservee a Finterieur, le long de Farcature exterieure, tandis que le lit 
inferieur de ce plafond vient mordre Parcature interieure, egalement 
composee d'une grande dalle de champ ajouree et maintenue a ses 
extremites par les feuillures N de notre detail L de la figure 10-1. Il faut 
1 Comment se fait-il que nous qui possedons aujourd'hui la fonte de fer, ou bien 
encore qui pouvons nous procurer des pierres de taille d'une qualite excellente et en 
tres-grands morceaux, nous n'avons pas songe ä mettre en pratique la methode si 
heureusement appliquee i: la construction de Feglise Saint-Urbain? Quelles ressources ne 
trouverait-on pas dans Fetude et l'emploi de ce systeme si "vrai, si simple, et qui con- 
viendrait si bien ä beaucoup de nos editices, dans lesquels on demande de grands jours, 
de la legerete, et qu'il nous faut elever tres-rapidement.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.