Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1119229
[ CONSTRUCTION ]  186  [ mävisLormain-zivrs ] 
exterieurement par un arc L et tout un systeme d'ajours dont nous don- 
nerons le detail tout a l'heure. Les claires-voies. D et F sont en partie 
posees en feuillure, de sorte que ces claires-voies sont independantes 
des contre-forts et sont de veritables chässis de pierre compris entre 
les eojntre-forts.  
Disons un mot des materiaux qui entrent dans cette construction, car 
leur qualite est en partie la cause du systeme adopte. A Troyes meme, 
on ne peut se procurer de la pierre de taille : les environs ne fournis- 
sent que de la craie, bonne tout au plus pour faire des remplissages 
de voütes. L'architecte de Saint-Urbain a du faire venir de la pierre de 
Tonnerre pour les pieees d'appareil, et, atin deconomiser ces materiaux 
transportcs a grands frais, il s'est servi, aut.ant qu'il a pu, d'une certaine 
pierre dite de Bourgogne que l'on trouve a quelques lieues de Troyes, 
et qui n'est qu'un calcaire grossier assez ferme, mais bas de banc et 
se taillant mal. (l'est avec ces derniers materiaux qu'ila eleve la partie 
massive des contre-forts, en revetant leurface externe M de grandes pla- 
quettes de pierre de Tonnerre posees en delit et finement taillees. 
C'est aussi avec la pierre de Tonnerre qu'il a fait les piles interieures, les 
claires-voies, les arcs, les eheneaux et toutes les parties delicates de la 
construction : or, la qualite de Tonnerre employee ici est un banc peu 
epais, tres-resistant, tres-ferme, tries-compacte et pouvant etre pose en 
delit sans danger. Par le fait, cette construction est une bätisse en moel- 
lon smille, solide mais grossier, habillee d'une pierre fine tres-belle, 
employee avec la plus stricte economie,comn1e on le ferait du marbre 
aujourd'hui. La legerete des claires-voies, des meneaux, depasse tout ce 
que nous connaissons en ce genre, et cependant les materiaux employes 
ont ete si bien choisis, Pelasticite de cette construction est si complete, 
que tres-peu de morceaux se sont brises. D'ailleurs la structure elant 
parfaitement solide et bien ponderee, les deteriorations survenant aux 
claires-voies et fenetres irontnulle importance, celles-ci pouvantetre fa- 
cilement remplace-es, comme de veritables chässis, sans toucher au gros 
oeuvre. L'anatomie de cette construction doit etre examinee avec le plus 
grand soin. Nous allons essayer d'en faire toucher du doigt les details. 
Prenons donc d'abord toute la partie du contre-fort comprise entre 
H et 0, dest-a-dire le plafond de la galerie et son linteau reliant la pile 
interieure au contre-fort, Fenchassement des claires-voies et Pecoule- 
ment des eaux sur ce point. En A (fig. 104), on voit la coupe prise dans 
l'axe du contre-fort et de la pile. B est la gargouille rejetant a l'exte- 
rieur les eaux recueillies sur le passage G, dest-a-dire non-seulement 
la pluie tombant verticalement sur ce dallage, ce qui est peu de chose, 
mais celle fouettant contre les vitraux ; G est le caniveau de recouvre- 
ment faisant parpaing, dest-ä-dire prenant toute Fepaisseur du contre- 
fort; D, la console soulageant le linteau E,-lequel sert de caniveau et 
relie la pile interieure H au contre-fort; F, l'assise de recouvrement 
de la galerie portant 011511182111; I, les deux joues portant parements
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.