Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1118934
l DEVELOPPEMENTS ]  157  [ CONSTRUCTION l 
sous le nom de tenzple des Geants, reproduit, en colossal, des formes 
adoptees dans des temples beaucoup plus petits; les chapiteaux enga- 
ges de cet editice sont composes de deux blocs de pierre juxtaposes. 
Faire un chapiteau engage en reunissant deux pierres l'une a cote de 
l'autre, de faeon qu'il y ait unjoint dans l'axe de ce chapiteau, est, 
une enormite en principe. Dans ce meme monument, les colosses, qui 
probablement etaient zidosses a des piles et foi-niaient le second ordre 
interieur, sont sculptes dans des assises de pierre si faibles, que leurs 
"tetes se composent de trois morceaux. Faire une statue, une caryatide 
fut-elle colossale, au moyen d'assises superposees, est encore une, 
enormite pour un veritable constructeur. Les joints etaient caches sous 
un stuc peint qui dissimulait la pauvrete de l'appareil, soit; a notre 
point de vue, en nous mettant a la place du constructeur gothique. 
l'ignorance du principe n'est pas moins evidente, Mais il fantjuger les 
arts en leur appliquant leurs propres principes, non point en leur appli- 
quant les principes qui appartiennent a des arts etrangers. Nous ne 
faisons pas ici un proces a l'architecture, grecque ; seulement nous con- 
statons un fait, et nous demandons qu'on juge l'architecture gothique 
en prenant ses elements propres, son code, et non en lui impliquant 
des lois qui ne sont pas faites pour elle. 
Les Romains n'ont qu'une seule maniere de batir applicable a tous 
leurs editiccs, quelle que soit leur (limension; nos lecteurs le sa- 
vent deja, les Romains moulent leurs edifices sur une forme ou dans 
une forme, et les revetent d'une enveloppe purement deccirzitive, qui 
n'ajoute et ne retranche rien a la solidite. Cela est excellent, cela est 
raisonnable; mais cela n'a aucun rapport. avec la construction gothique, 
dont l'apparence n'est que le resultat de la structure 1. 
Revenons a notre point de depart. Nous disions donc que les archi- 
tectes gothiques du X1116 siecle ont soumis leur mode de construction 
a la dimension des editices qu'ils voulaient elever. Il est une loi bien 
simple et que tout le monde peut. comprendre, sans avoir les moindres 
notions de statique; c'est. celle-ci : les pierres a batir etant. donnees et 
ayant une hauteur de banc de 0'240, par exemple, si nous clevons une 
pile (le 1m20 de hauteur avec ces pierres, nous aurons neuf lits ho- 
rizontaux dans la hauteur de la pile; mais si, avec les memcs materiztux, 
nous elevons une pile ayant 6'240 de hauteur, nous aurons dix-sept lits, 
Si chaque lit subit une depression d'un millimetifc, pour la petite pilc 
le  0'",009, et pour la grande, de (P2017. Encore faut-il 
ajouter a cette (lepression resultant de la quantite des lits lc plus grand 
poids, qui ajoute une nouvelle cause de tassement. pour la grande pile. 
Donc, plus le constructeur accumule de pierres les unes sur les autres, 
1 On nous accusera peut-etre de nous repliter dans le Cours de cet Ouvrage; mais les 
preltlges contre lesquels" il nous faut combattre ne sont que le resultat de l'erreur ou de 
fausses appreciations repetees avec une persistance rare. En pareil 035,10. wärite, pour faire 
l]l'lllCl' ses droits, n'a d'autre ressource que d'employer la meme tactique.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.