Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1118825
[ CONSTRUCTION ]  M6  [ DIÄVELOPPEMENTS 1 
En verite, tout ceci peut paraitre complique, subtil, cherche; mais 
on voudra bien reconnaitre avec nous que c'est ingenieux, fort habile, 
savant, et que les auteurs de ce systeme n'ont fait aucune (zonfusion 
de l'art grec avec l'art du Nord, de l'art romain avec l'art oriental : qu'ils 
n'ont pas mis la fantaisie a la place de la raison, et qu'il y a dans ces 
constructions mieux que l'apparence d'un systeme logique. Nous ad- 
mettons parfaitement qu'on prefere une construction grecque, romaine 
ou meme romane a celle de Feglise Notre-Dame de Dijon; mais on 
voudra bien nous permettre de croire qu'il y a plus a prendre ici, pour 
nous architectes du XIXe siecle, appeles a elever des editices tPäS-COITI- 
pliques, ajouer avec la matiere, possedant des materiaux tres-differents 
par leur nature, leurs proprietes et la facon de les employer; forces 
de combiner nos constructions en vue de besoins nouveaux, de pro- 
grammes tres-varies, tres-diHerents de ceux des zinciens.....; qu'il y a 
plus a prendre, disons-nous, que dans la structure primitive et, si 
simple du temple de Minerve d'Athenes, ou meme dans la structure con- 
crete, immobile, du Pantheon de Roine. Il est facheux que nous ne puis- 
sions toujours batir comme les anciens et observer perpetuellement ces 
regles si simples et si belles des constructeurs grecs ou romains; mais 
nous ne pouvons elever raisonnablement une gare de chemin de fer, 
une halle, une salle pour nos assemblees, un bazar ou une bourse, en 
suivant les errements de la construction grecque et meme de la con- 
struction romaine, tandis que les principes souples appliques deja par 
les architectes du moyen age, en les etudiant avec soin, nous placent 
sur la voie moderne, celle du progres incessant. Cette etude nous per- 
met toute innovation, l'emploi de tous les genres de materiaux, sans 
deroger aux principes poses par ces architectes, puisque ces principes 
consistent precisement a tout soumettre, materiaux, forme, disposi- 
"tions d'ensemble et de detail, au raisonnement; a atteindre la limite 
du possible, a substituer les ressources de l'industrie a la force inerte, 
la recherche de l'inconnu a la tradition. Il est certain que si les con- 
structeurs gothiques eussent eu a leur disposition de grandes pieces de 
fonte de fer, ils n'auraient pas manque d'employer cette inatiere dans 
les batiments, etje ne repondrais pas qu'ils ne fussent bientot arrives 
a des resultats plus judicieux, mieux raisonnes que ceux obtenus de 
notre temps, car ils auraient franchement pris cette matiere pour ce 
qu'elle est, en profitant de tous les avantages qu'elle presente et sans se 
preoccuper de lui donner d'autres formes que celles qui lui convien- 
nent. Leur systeme de construction leur eut permis d'employer simul- 
tanement la fonte de fer et la pierre, chose que personne n'a ose tenter 
a notre epoque, tant la routine a d'action sur nos constructeurs, qui ne 
cessent de parler de progres, comme ces choristes dopera qui crient : 
a Partons! n pendant un quart d'heure, sans bouger de la scene. Nous 
ne sachions pas qu'on ait essaye en France jusque ce jour, si ce n'est. 
dans la construction des maisons de quelques grandes villes, de porter 
des masses considerables de maconnerie, des voütes de brique ou
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.