Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Construction-Cyborium]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1117188
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1118602
CONSTRUCTION 
124 
VOUTES 
carrees, car les formerets en tiers-point qui les ferment n'ont plus de 
raison detre. Le systeme des voütes gothiques devait en venir la, c'etait 
necessairement sa derniere expression. Fermer les intervalles laisses 
entre les arcs par des plafonds, et, au besoin, multiplier les arcs a ce 
point de n'avoir plus entre eux que des surfaces pouvant etre facilement 
remplies par une ou deux dalles, detait arriver a la limite du systeme, 
et c'est ce qui fut tente, souvent avec succes, au commencement de la 
renaissance, soit dans les monuments religieux, soit dans l'architecture 
civile. Il convient meme de rendre cette justice aux architectes de la 
renaissance francaise, qu'ils surent employer avec une grande liberte 
les methodes gothiques touchant la construction des voütes, et qu'en 
saffranchissant de la routine dans laquelle se tenaient les maitres du 
xv" siecle, ils appliquerent aux formes nouvelles les ressources de l'art 
de la construction du moyen age. 
Au commencement du xvie siecle, les architectes employerent tres- 
frequemment le systeme de voutes composees de dalles portees sur des 
nerfs, ce qui leur permit de decorer ces voütes de riches sculptures et 
d'obtenir des effets inconnus jusqu'alors. Composant des sortes de re- 
seaux de pierre, avec clefs pendantes ou rosaces aux points de rencontre 
des nervures, ils poserent des dalles sculptees entre elles. Ce parti fut 
souvent adopte, par exemple, pour voüter des galeries ou des rampes 
d'escaliers en berceau surbaisse (fig. 74). Chaque claveau d'arete trans- 
versale A porte, des deux cotes de la petite clef pendante, une coupe B 
pour recevoir les claveaux G longitudinaux; les dalles D viennent sim- 
plement reposer en feuillures sur ces claveaux, ainsi que l'indique le 
detail : A' est la coupe d'un des arcs transversaux, B' un des claveaux 
de plates-bandes longitudinales, D' la coupe de la dalle. Cette methode 
est simple, et une pareille construction est bonne, facile a executer, les 
dalles pouvant etre sculptees avant la pose; elle presente toute l'elasti- 
cite que les constructeurs gothiques avaient obtenue dans la combinai- 
son de leurs voütes. Mais les artistes de lairenaissance oublierent assez 
promptement ces traditions excellentes, et, s'ils conserverent encore 
longtemps ces formes derivees d'un principe raisonne de construction, 
llS appareillerent ces sortes de voütes comme des berceaux ordinaires, 
ne considerant plus les aretes comme des nerfs independants. 
Pendant les xv" et xvle siecles, les Anglais et les Normands etaient 
arrives, dans la construction des voütes, a produire des effets surpre- 
nants par leur combinaison et leur richesse. Les architectes de l'Ile- 
de-France, de la Champagne, de la Bourgogne et de la Loire conserve- 
rent, meme dans les derniers temps de la periode gothique, plus de 
sobriete; pendant le XVIE siecle, ils chercherent bientotareproduire 
les formes, sinon la structure de la voüte romaine. 
Lorsque le caractere des populations est laisse a ses inspirations et 
n'est pas fausse par un esprit de systeme etroit, il se peint avec une 
franchise entiere dans les oeuvres" d'art, etpäpticuliäpemigni; dans celles
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.